Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Baadiko à propos du délai de la transition : « le pouvoir reste au bout du fusil »

C’est un Baadiko peut-être deçu mais pas surpris de la « longue durée » que la junte au pouvoir veut s’octroyer pour la transition. Avec sa double casquette deprésident de l’UFD (Union des forces démocratiques) et membre du Collectif pour une Transition Démocratique (CTD), il l’a fait savoir dans un texte que Guineenews a reçu en réaction à une sollicitation faite à cet effet.

Dans la foulée de l’adresse à la nation du président de la transition qui a annonce 39 mois pour la transition, l’ancien député de l’assemblée nationale dissoute suite au coup de force du 5 septembre a indiqué que « venant après l’ultimatum de la CEDEAO, cette annonce n’est pas surprenante. »

Néanmoins, enchaîne-t-il, « on ne manquera pas de noter le paravent utilisé pour ce faire : les fameuses assises nationales qui n’ont en rien intéressé le peuple de Guinée. »

Et de noter « qu’on en reste donc aux ballons d’essai savamment lancés depuis quelque temps et qui tablaient sur cinq ans. » Sans relever le « pire ». A savoir le fait que « le CNRD reste muet sur la date de départ du délai qu’il s’octroie, alors que  huit mois sont déjà passés depuis le coup d’Etat du 5 septembre 2021. »

Poursuivant M. Bah laisse le soin à « chacun d’apprécier l’honnêteté intellectuelle qui sous-tend le procédé utilisé ». En tout cas, précise-t-il, « une cause juste n’a pas besoin de mensonges et de manipulation pour s’imposer aux gens de bonne foi. »

Cela dit, selon le président de l’UFD, « contre vents et marées, on en reste donc à l’agenda initial du CNRD connu de lui seul ». Ce qui prouve que « le pouvoir reste au bout du fusil », déplore-t-il. Précisant que « cela  n’augure rien de bon pour l’avenir de notre pays meurtri par des dictatures politico-ethniques corrompues et plus ou moins sanguinaires depuis l’indépendance en 1958. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :