Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Thierno Diallo : « Alpha a peut-être hérité d’une Guinée blessée, mais aujourd’hui il l’a rendue moribonde et mourante »

Après son arrestation, qu’il qualifie de kidnapping le 14 juillet dernier, Thierno Yaya Diallo est revenu sur cet épisode en marge d’une conférence de presse tenue ce mardi 10 août à Conakry.

« J’ai été victime d’un kidnapping le 14 juillet avec mon ami Kéamou Bogola Haba qui est toujours en prison. Il reste toujours en prison parce qu’il se sent mal à l’aise que ce gouvernement illégal et illégitime continue à rendre la vie chère aux Guinéens », a indiqué le président de Guinée Moderne et responsable de la diplomatie et relations publiques de l’Alliance nationale pour l’alternance et le développement (ANAD).

Plus loin, il explique pourquoi lui, il a été libéré, alors que son ami a été déféré à la maison centrale : « A l’issue des auditions, on m’a libéré soi-disant qu’il n’y a aucune raison de me retenir. J’ai demandé d’attendre mon ami et de rentrer avec lui. Leur excuse a été qu’ils doivent avoir le même entretien avec lui. Pour moi, c’est très simple. Ce régime veut nous diviser parce qu’il y a l’envie de confronter ethniquement la Guinée. Mais puisque la population guinéenne est éclairée et nous comprenons cela, nous allons refuser cette division et nous allons continuer à renforcer nos liens et à se rendre compte qu’en Guinée, notre diversité est notre atout. »

À lire aussi

Guinée : « La Révolution des Esprits »

Transition : les calculs à courte vue de Dalein ?

Thierno Diallo a aussi dénoncé le retour en prison d’Abdoulaye Bah : « Nous avons vu hier (lundi) M. Abdoulaye Bah qui s’est fait retourner en prison parce que tout simplement il refuse de trahir la Constitution, il refuse de trahir la population guinéenne, il refuse de trahir tous les électeurs qui ont voté pour son candidat. »

Alpha Condé aime souvent dire qu’il a hérité d’un pays et non d’un Etat, pour justifier l’état exsangue dans lequel se trouvait la Guinée en 2010. Mais pour Thierno Yaya Diallo, le régime actuel a rendu le pays mourant : « Alpha a peut-être hérité d’une Guinée blessée, mais aujourd’hui il l’a rendue moribonde et mourante. Alors, c’est notre responsabilité de la guérir, c’est notre responsabilité de donner à la Guinée une économie saine et attractive. C’est notre responsabilité de donner à la Guinée un système sanitaire adéquat, un système éducatif qui peut répondre aux besoins du développement socioéconomique de la Guinée à ce 21ème siècle. »

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...