Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Présumé détournement de fonds à Tougué : Qu’est ce qui s’est passé sur le compte de Tangaly ?

Depuis quelques jours, une affaire de soi- disant « détournement de fonds » au niveau de la commune rurale de Tangaly dans la préfecture de Tougué alimente les débats et les commentaires vont bon train. En effet, le montant alloué par l’Agence nationale de financement des collectivités (ANAFIC) pour la construction de la maison des jeunes de Tangaly qui s’élève à 63 816 600 GNF a doublement été retiré au niveau du compte de la localité domicilié à l’Agence régionale de la BCRG (Banque centrale de la république de Guinée) de Labé a appris Guinéenews de source officielle.

Suite aux tiraillements entre les différentes parties indexées par rapport à cette malversation financière, la rédaction régionale de Guinéenews est allée à la rencontre du responsable de l’agence BCRG Labé. El hadj Tanlatou Diallo, a accepté de situer l’opinion sur les mouvements enregistrés au niveau du compte de la commune rurale de Tangaly tout en situant les responsabilités.

 « Effectivement, ces derniers temps, on parle beaucoup de Tangaly. C’est vrai qu’à ce niveau il y a eu un problème mais nous au niveau de la Banque centrale, nous n’avons fait que notre boulot. Nous avons reçu un chèque, c’était au mois de juin 2020. Nous avons reçu un chèque émis par la commune de Tangaly d’un montant de 63 816 600 GNF en télé-compensation comme il y avait une anomalie sur le chèque, le chèque a été rejeté. La banque a restitué le chèque à celui qui est venu présenter le chèque c’est-à-dire l’entrepreneur. Après, il est allé voir, selon ce qu’il a dit parce que chacun d’eux à sa version des faits. En tout cas ce que moi je retiens, le chèque a été représenté », entame le chef d’agence de la Banque centrale de Labé.

Et de poursuivre : « mais quand le chèque a été représenté, le montant est allé sur un compte suspens, parce que ça avait déjà fait l’objet de rejet. Donc, quand on représente le chèque, le montant du chèque est mis sur un compte suspens. Maintenant, au mois d’août. Ce que je vous dis là s’est passé au mois de juin. Maintenant au mois d’août, ils ont émis un autre chèque. La commune rurale de Tangaly a émis un chèque du même montant. Cette fois-ci au lieu de mettre à l’ordre de l’entreprise c’est-à-dire pour la personne morale qui est l’entreprise, ils ont émis le chèque au nom d’une personne physique qui est venu à notre guichet, nous avons consulté le solde et avons vu que le solde pouvait couvrir le chèque, nous l’avons payé en bonne et due forme »précise-t-il.

A la suite de cette transaction, le premier chèque aurait également été débloqué au niveau de la BCRG, selon toujours El Hadj Tanlatou Diallo. « Maintenant, en fin d’année, comme le montant du chèque qui avait été représenté était sur un compte suspens, l’écriture est réapparu.  Alors on a débité encore le compte de Tangaly. Donc, quand le compte de Tangaly a été débité, il est passé carrément débiteur parce que le montant qui était au niveau du solde c’était 70 238 651 GNF. Maintenant quand le chèque de 63 millions est passé, le chèque que nous avons payé à notre guichet est passé, il est resté 6 millions et quelques. Ensuite, le chèque qui faisait maintenant objet de rejet et qui a été représenté au niveau de la plate-forme, quand les gens qui la gère ont enlevé le montant sur le compte suspens, ils ont débité le compte de Tangaly et le compte est passé carrément débiteur. Donc, c’est ce qui s’est passé à la banque centrale », soutient son responsable.

« Maintenant si on nous dit qu’il y a eu malversation ; ça c’est eux qui savent nous nous ne savons pas parce que les deux chèques sont passés et le montant pour couvrir les deux chèques était de 70 millions, ce n’était pas possible. Donc, c’est qui a fait que le compte de Tangaly est passé débiteur. Alors, lorsque nous avons reçu la subvention de ANAFIC pour Tangaly, la première des choses d’abord c’était de couvrir le débit et c’est ce que la banque centrale a eu à faire » insiste El Hadj Tanlatou Diallo.

Au dernières nouvelles, le receveur communal de Tangaly aurait pris l’engagement de payer le montant c’est à dire les 63 816 600 GNF. Ce, après avoir été mis en garde à vue au niveau de la gendarmerie de Tougué.

A suivre

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...