Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lounceny Nabé, ancien gouverneur de la BCRG : « je ne suis plus concerné dans l’affaire EABA… » 

Cité à tort ou à raison dans une affaire « d’abus de confiance et de rébellion » au tribunal de Kaloum,  l’ex gouverneur de la BCRG a nié, dans un communiqué parvenu à Guineenews, toute implication dans ladite affaire à ce séjour. L’affaire dont  Il s’agit est bien celle des  Etablissements Alsény Bangoura (EABA) VS la Banque Centrale et son ex-DG Lounceny Nabé.
A travers un communiqué  publié ce mardi 24 mai 2022, Lounceny Nabé a nié les accusations portées contre lui dans ce dossier.  « En tant qu’ex -gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), je remarque avec peine que des informations inexactes circulent sur ma personne au sujet du dossier des Etablissements Alseny Bangoura (EABA) », déclare-t-il.
Poursuivant, il a précisé que c’est une affaire dont les origines remonteraient à 1990 avant d’ajouter que c’est « un contentieux entre les EABA et le Patrimoine Bâti Public (PBP). Il est important de souligner que l’opposition au paiement en faveur des EABA, et au détriment du PBP, a été signifiée au mois d’octobre 2010 (sous la transition militaire du CNDD) par le gouverneur de la BCRG de l’époque, sur la base des textes réglementaires de la République (articles 9 et 10 du Décret D/083/PRG/SGG du 05 Mai 1997 portant organisation et attributions de l’Agence Judiciaire de l’Etat) »..
Dans le même communiqué, l’ex gouverneur affirme « qu’au moment où il était en fonction, la requête introduite par les EABA a fait l’objet de plusieurs discussions. Mais, qu’avant  son départ de la BCRG, le dossier suivait régulièrement un circuit plutôt administratif, entre la présidence de la République et le ministère de l’Economie et des Finances.  Ce qui justifierait aussi la citation de cette institution. Il semblerait  que les nouvelles autorités de la BCRG sont déjà saisies du même dossier..« 
Par contre, l’ex gouverneur de la Banque Centrale a nié toute cause qui l’amènerait à comparaître dans ce dossier renvoyé lundi dernier à cause, son absence à la procédure à la barre.  Mais pour lui, il n’est plus  « concerné par le sort réservé au dossier concernant les EABA. »
Or, sauf un changement de dernière minute, ce dossier opposant les EABA et l’ex gouverneur doit se poursuivre dans les jours à venir au TPI de Kaloum, pour la comparution des prévenus.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :