Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La sagesse chinoise pour lutter contre la désertification, un fléau mondial

Kou Jiangze, journaliste au Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews

La désertification est “le cancer de la Terre”. La Chine est l’un des pays au monde avec une grande superficie du désert, un grand nombre de personnes affectées par la désertification, et qui est très impacté par les tempêtes de sable. C’est la raison pour laquelle la Chine fait grand cas de la prévention et le contrôle de la désertification, et a renforcé la lutte contre la désertification conformément aux lois, en se basant sur la science et les projets ces dernières années, de manière à réaliser des gains écologiques, économiques et sociaux qui se renforcent mutuellement.

Le désert de Kubuqi au nord d’Ordos, dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine), est le 7e plus grand désert de la Chine. Autrefois appelée “la mer de la mort”, ce désert était considéré comme incontrôlable. Aujourd’hui, dans près d’un tiers du désert, la progression du désert a été freinée. L’être humain avance, alors que le désert recule maintenant. La biodiversité est restaurée progressivement, et l’environnement, largement amélioré. Les tempêtes de sable dans la région ont été réduites de 95% par rapport à il y a 20 ans.

“Les zones reboisées que j’ai vues moi-même m’ont impressionné. Nous devons nous inspirer de la lutte réussie contre la désertification au désert de Kubuqi”, a dit Bazardorj, chercheur de l’institut de recherche sur les relations internationales de l’Académie des sciences de Mongolie, après sa visite à la région autonome de Mongolie intérieure et aux provinces du Zhejiang et Hebei en juin 2019. Citant comme exemple les déserts de Kubuqi, de Maowusu et de Hunshandake, il a écrit un article pour présenter à la population mongole l’expérience réussie de la Chine dans la lutte contre la désertification. “C’est un plan d’ampleur inimaginable et le résultat des efforts de longue date sur la base de la recherche scientifique. Ce qui est plus important, c’est qu’il résulte de la bonne décision prise par le pays, et de la bonne coordination et des efforts conjoints du gouvernement, des entreprises et des individus.”

Le désert de Kubuqi n’est pas le seul désert à vivre une transformation encourageante en Chine. Sur une carte par télédétection, dans les zones sablonneuses au nord de la Chine, les zones vertes, qui auparavant étaient seulement des points individuels, s’élargissent et forment des zones plus larges. Selon l’Évaluation des ressources forestières mondiales 2020 publiée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Asie a eu la plus forte croissance nette de la surface forestière au cours des 10 dernières années, et la Chine a enregistré la plus forte augmentation nette annuelle de la surface forestière. “La Chine attache une grande importance à la protection des ressources forestières. Sa surface forestière a atteint 220 millions d’hectares, soit 5% de la surface forestière mondiale”, a indiqué un responsable de la FAO.

La Chine a mis en œuvre des projets écologiques majeurs durant les dernières décennies, tels que la reconversion des terres en prairies et forêts, les forêts de protection de Sanbei, le contrôle des sources des sables de Beijing et de Tianjin, et la lutte contre la désertification rocheuse. Elle a d’ailleurs poursuivi des projets comme les zones de protection confinées des terres sableuses et la construction des parcs nationaux de désert. La Chine a signé la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CLD) et a promulgué et a mis en œuvre la loi sur la prévention et le contrôle de la désertification, de manière à établir une barrière verte de protection sur le plan juridique. Par ailleurs, un grand nombre d’entreprises leaders dans le secteur et exemplaires dans la lutte contre la désertification apportent leur contribution active. Le public a également agi pour freiner la désertification et élargir les terres reboisées.

La Chine a été la première à atteindre une croissance zéro de la dégradation des terres, et à réaliser une double réduction de la superficie des terres désertifiées et des terres sableuses dans le monde. Elle a apporté une contribution significative à l’atteinte de l’objectif de taux de croissance zéro de dégradation des sols d’ici 2030 fixé par les Nations unies, s’est réjoui Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies.

Plus de 2 milliards de personnes de 167 pays et régions sont menacées par la désertification. Les échanges et la coopération sur la lutte contre la désertification ne cessent de s’intensifier parmi les pays et régions riverains de la Ceinture et la Route, promouvant les techniques avancées et le mode de gouvernance de la Chine en matière de lutte contre la désertification. En décembre 2019, le premier centre international de gestion des connaissances sur la lutte contre la désertification, construit conjointement par la Chine et le secrétariat de la CLD, a été inauguré dans la région autonome hui du Ningxia. Le centre a organisé la première session de formation internationale, à laquelle ont participé 21 étudiants internationaux de 15 pays. La Chine ne ménage aucun effort pour aider les pays en développement menacés par la désertification à renforcer leur capacité de gouvernance et renforcer les fondements du développement pour poursuivre un développement vert ensemble.

La lutte contre la désertification aura un impact sur la survie et le développement. Elle vise à offrir une vie meilleure à la population vivant dans les zones sablonneuses. En Chine, les deux tiers des comtés pauvres, et près de 80% de la population pauvre se trouvent dans les zones sablonneuses et de désertification rocheuse, lesquelles constituent des zones clés d’amélioration écologique et d’éradication de la pauvreté. En créant un mécanisme de coopération “bénéficiant des politiques de soutien du gouvernement, promouvant les investissements par les entreprises, encourageant la participation des agriculteurs et des pasteurs conformément aux règles du marché et l’innovation scientifique continue”, la Chine poursuit le développement durable qui garantit le retour sur investissement, le revenu des agriculteurs et la protection de l’environnement, apportant la sagesse chinoise pour lutter contre la désertification, un fléau mondial.

“Le désert de Kubuqi a associé l’éradication de la pauvreté à la protection de l’environnement. Il sert de modèle pour les pays de l’Asie du Sud-Est”, a dit un membre du parlement cambodgien. Il espère introduire le concept chinois associant la protection de l’environnement à l’enrichissement de la population au Cambodge et le mettre en œuvre en l’adaptant à la réalité locale. “Améliorer l’environnement peut augmenter la production alimentaire des terres et aider les gens à sortir de la pauvreté. Nous pourrons faire d’une pierre deux coups”, a-t-il poursuivi.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...