Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Kankan : plusieurs familles sinistrées par un incendie au quartier Sogbè 

Dans la matinée de ce samedi 28 août, aux environs de 10 heures, un incendie d’origine inconnue s’est déclaré au quartier Sogbè, dans la commune urbaine de Kankan. Il n’y a pas eu de perte  en vie humaine, mais les dégâts matériels sont énormes, a-t-on appris sur place.

Il s’agit d’un logement de 4 chambres, 1 salon et leur contenu qui est parti en fumée.  De la toiture aux meubles, en passant par le plafond, aucun compartiment n’a été épargné par les flammes. Le feu a presque tout dévoré sur son chemin.

Les habitants de cette demeure, que nous avons pu retrouver sur le lieu de la tragédie, plus d’une trentaine de personnes en tout, sont tous tourmentés par la situation. Sékou Sanoh, l’un d’entre eux, revient sur les circonstances dans lesquelles tout ça s’est produit.

« C’est un incendie qui nous a surpris en un mot. Je suis resté au café-bar en face de la concession, quand un ami m’a interpellé, sur de la fumée qu’il a vu se dégager au niveau d’un conteneur qui se trouvait derrière notre maison. C’est ainsi qu’on s’est précipité, mais on a trouvé que la fumée avait déjà gagné les chambres. J’ai donc crié à l’aide, au secours, et évacué ma marâtre qui était encore dans la douche », nous a-t-il relaté.

Avant l’arrivée des sapeurs pompiers, c’est le voisinage qui s’est armé de seaux d’eau autour des victimes pour éteindre le feu.  Une marque de solidarité que ne manque de saluer Sékou Sanoh, en dépit de l’incommensurable perte matérielle.

« Les pompiers de Kankan sont arrivés en retard. Si ce n’était pas le concours du voisinage, même les murs de notre maison allaient être consumés par le feu. Ils ont fait franchement de leur mieux. Ceci dit, notre maison, les 4 chambres et les douches en intérieur ainsi que le salon ont été complètement ravagés. Même les aiguilles qui ont été sauvées sont impactées par les flammes », a déploré Sékou Sanoh.

Poursuivant, il  affirme qu’en entendant des aides de la part des personnes de bonne volonté, lui et toute sa famille ne comptent en ce moment que sur le voisinage pour ne pas dormir à la belle étoile : « On a des voisins qui ne cessent depuis le début de nous prêter main forte. Les habitants de certaines concessions dans les alentours, nous ont promis de nous héberger, en attendant qu’on trouve une meilleure solution », a-t-il assuré.

A noter qu’ informés de la situation, le gouverneur de Kankan, Sadou Keita et le préfet Amara Lamine Soumah, sont aussi venus sur les lieux pour véhiculer des messages de consolation à l’endroit des victimes.  

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...