Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Gaoual : L’arrivée des donzos sème la panique au sein de la population

La sécurisation des mines d’or de Kounsitel et de Toumbobowé par les forces de défense et de sécruité connaît quelques défaillances. C’est la raison pour laquelle, des jeunes volonatires de Gaoual se sont mobilisés pour obliger les orpailleurs à respecter “la décision gouvernementale” d’interdire toute exploitation des lieux.

Mais contre toute attente et à la surprise générale, ces jeunes ont été surpris par l’arrivée massive des donzos.

A cette occasion, la rédaction locale de Guineenews a contacté le préfet Lanfia Kouyaté pour savoir les raisons de leur présence dans cette ville.

Selon lui, ces donzos sont arrivés hier lundi 2 août 2021  à Gaoual. Ils sont “au nombre de 25. Ils ont rencontré les autorités militaires au camp. Ils étaient accompagnés d’une foule d’orpailleurs. C‘est ce qui a créé la panique au sein de la population. Ces donzos ont présenté quelques colas au colonel du camp. Selon eux, ils sont venus à Gaoual pour sécuriser les mines”, dira-t-il.

Poursuivant, il a affirmé que “les donzos ont oublié que la décision gouvernementale (Interdiction d’exploiter ces mines, ndlr) n’est pas à monnayer . L‘exploitation est interdite, et on ne peut surveiller que quand elle est permise. Les autorités militaires et communales les ont rappelés que les sites miniers sont sécurisés par les policiers, les gendarmes et les militaires. Donc les donzos n’ont pas leur place là-bas. La cause de l’arrivée de ces donzos et d’autres orpailleurs est due à la suppression des barrages filtrant de Labé à Gaoual et à l’entrée des sites. Actuellement, le gouvernement est en train de prendre des dispositions pour la situation des mines à Gaoual”.

De son côté, Mamadou Saliou Barry, membre du comité de protection de l’environnement de Gaoual a déploré l’arrivée des donzos qui ont créé un climat de panqiue dans la cité.

A l’en croire, à Kounsitel, les donzos ont  dit devant la population, “qu’ils sont venus pour aider les jeunes à chasser les orpailleurs et gérer les sites parce queux, c’est leur travail. Mais, c’est au camp militaire qu’ils ont présenté les colas et un montant en demandant aux autorités militaires de les autoriser à travailler. Nous les jeunes de Gaoual, nous sommes frustrés parce qu’on n’a pas demandé l’aide des donzos pour sécuriser les mines.

Grâce aux jeunes de Gaoual, tous les orpailleurs ont actuellement quitté les sites d’exploitation minière. Mais c’est à Bensané, un autre site, que certains partent pour exploiter l’or. Et nous irons pour les chasser.

Notre objectif, c’est de faire respecter le décret du président de la République interdisant l’exploitation de l’or à Gaoual, et de protéger l’environnement pour l’intérêt de tous.

Les sages nous ont compris dans ce sens, aujourd’hui ils devraient faire une déclaration chez le Sotikemo pour féliciter et encourager les jeunes de Gaoual pour leur bravoure”.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...