Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Célébration en différé du 1er mai : Abdoulaye Sow & Cie expriment leur déception à l’Etat

L’unité d’actions syndicales qui regroupe sept centrales, a commémoré en différé ce samedi 28 mai, la 136e journée internationale des travailleurs, habituellement fêtée chaque 1er mai. Ces centrales syndicales ont commémoré ces festivités autour du thème : « Protection du travail et travail décent. »

C’était au Palais du peuple sous la présidence d’une délégation du ministère de la Fonction Publique et du Travail.

Plusieurs discours ont ponctué cette célébration en différé du 1er mai. Au nombre desquels il y a celui d’Abdoulaye Bah, le Secrétaire général de l’USTG qui est par ailleurs le porte-parole de cette plateforme syndicale.

« En cette période de transition, l’unité d’actions syndicales est une fois de plus heureuse de vous accueillir au Palais du peuple pour célébrer cette journée mémorable qui a fait l’histoire du travail, des travailleuses et travailleurs à travers la Guinée, l’Afrique et le monde… Le thème choisi s’inscrit dans l’optique d’améliorer les conditions de travail et d’existence des travailleuses et travailleurs. Encore mieux, la situation des retraités qui peinent aujourd’hui à survivre à cause de la précarité de leurs pensions… Face à ce désastre économique, nous continuons à lutter en déposant des demandes sous forme de plateforme revendicative qui, bien que légitime, ne sont jamais satisfaites. Les ressentes négociations avec une frange du mouvement syndical a été une forte déception pour la classe ouvrière. Nous insistons et persistons sur le phénomène d’insécurité, de vol et viol devenus courants ainsi que des prises d’otage. Car aujourd’hui chaque guinéen est préoccupé par l’ampleur du phénomène avec des victimes dans tous les milieux. Le manque d’emploi et le manque de dialogue social, sont, parmi tant d’autres tares, qui affectent notre environnement social. Aujourd’hui, nous n’avons pas le choix que d’aller aux plaidoiries et aux dialogues afin que nos espérances soient comblées dans l’intérêt de tous les travailleurs de Guinée », a déploré Abdoulaye Sow.

Pour ce faire, l’unité d’actions syndicales en appelle à la volonté politique du gouvernement de transition. Afin, estime-t-elle, de penser à toutes les questions explosives dont l’objectif est l’instauration de la paix et de la quiétude dans notre pays. « Nous invitons tous les acteurs sociaux à plus de responsabilité face au destin de notre pays et pour la coexistence pacifique de nos concitoyens dans l’harmonie malgré les diversités ethniques sociales et religieuses », a-t-il lancé.

Pour sa part, la représentante du ministère de la Fonction publique et du Travail, a invité à l’union et à l’entente du mouvement syndical guinéen. « Pour un Syndicat fort et de développement, j’invite tous les acteurs du monde du travail à tous les niveaux à privilégier le dialogue social pour des rapports professionnels sains et épanoui », a exhorté Nansira Camara, conseillère au ministère de la Fonction publique et du Travail.

Par ailleurs, l’occasion a également été mis à profit pour rendre hommage à tous les travailleurs ont tout donné pour la cause de leurs camarades. Il s’agit notamment des Dr Ibrahima Fofana, Dr Mohamed Samba Kebe, de Magbé Bangoura, Mamadou Mara, Mamadou Mansaré… Pour lesquels, une minute de silence a été observée.

Faut-il enfin souligner que l’unité d’actions syndicales dirigée par Abdoulaye Sow comprend  : USTG, SIFOG, UGTG, URTG, UNTG, [..], COSATREG…

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...