Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Cas de la Guinéenne testée positive à Ebola à Abidjan : ses familles identifiées à Labé (DPS)

On en sait un peu plus sur le cas testé positif à la fièvre hémorragique virale Ebola à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une Guinéenne en provenance de la commune urbaine de Labé qui aurait pris la route pour arriver en Côte d’Ivoire après avoir traversé les régions de la Haute Guinée et de la Forêt. De fil en aiguille, les autorités sanitaires de la région administrative de Labé ont finalement réussi à identifier les familles dans lesquelles elle vivait.

L’information s’est distillée comme une trainée de poudre dans la ville de Labé et environs. Et depuis, les commentaires vont bon train. Pour plus d’explications, Guinéenews a rencontré le directeur préfectoral de la santé (DPS) de Labé. Dans cet échange, le DPS confirme que patiente est effectivement partie de Labé et rassure que les dispositions sont en train d’être prises sur place pour la prise en charge des contacts.

 « Effectivement ce cas provient de Labé. On est déjà beaucoup avancé dans les recherches et les investigations. Donc, on a pu retrouver la famille de l’intéressée et les dispositions sont en train d’être prises maintenant pour les différentes prises en charge. Parce que tout le monde connaît déjà ce que s’est Ebola. Il faut rechercher les contacts, prévoir éventuellement un site si on a des cas », a déclaré Dr Mamadou Hady Diallo.

Poursuivant, le directeur régional de la santé a annoncé que ses services ont déjà identifié trois familles contact à Labé.

 « Nous avons déjà identifié des familles de la fille dont on parle. Nous sommes en train de négocier avec elles.  Il y a un peu de réticence. Mais nous sommes en train de trouver des stratégies pour les contacter. Je suis sûr que d’ici le soir, ils vont collaborer et nous allons commencer à recenser les cas et voir comment la fille a voyagé d’ici à N’Zérékoré. Est-ce qu’elle n’a pas dormi en route… nous aurons toutes ces informations d’ici le soir. A Labé ici, nous avons d’abord identifié 3 familles. Ce sont : sa famille maternelle, la famille de sa grand-mère et sa belle-famille qui a été son dernier lieu de séjour avant son départ. Car, elle s’est mariée il y a juste un mois », précise Dr Mamadou Oudy Bah qui a rassure que Labé est bien préparée à une riposte à virus Ebola : « on a la chance ! Car, on a déjà le laboratoire qui est disponible ici. Donc, ce n’est plus comme avant. On peut faire les examens préliminaires de confirmation sur place. Peut-être, on sera amené à envoyer des échantillons à Conakry. C’est toujours bien. Mais on a déjà le préliminaire ici. »

En attendant d’y voir clair, les familles en question commencent à faire l’objet de discrimination de la part de leurs voisins et collaborateurs.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...