Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Bouya Konaté de l’UDIR sur la hausse du prix du carburant : « le président doit repenser sa manière de gouverner »

S’exprimant au téléphone de Guinéenews ce mardi 3 août sur l’augmentation du prix du litre du carburant à la pompe de 9000 GNF à 11 000 GNF, l’opposant Bouya Konaté a fustigé que le slogan présidentiel, «gouverner autrement n’a pas marché, il faut revoir comment le faire». Lisez !  

«La Guinée ne produit pratiquement rien. Nous importons tout et la distribution se fait à l’interne. Nos routes sont dans un état piteux, je ne sais pas comment le président va négocier avec les transporteurs pour éviter la flambée des frais de transports. Je ne pense que le prix du carburant peut quitter de 9 000 fg à 11 000 fg sans qu’il n’y ait pas d’incidence sur le coût du transport. Le risque d’une grogne sociale reste inévitable parce que, quand on a faim, on oublie l’ethnie et on se bat pour trouver à manger. Nous prions Dieu qu’on n’arrive pas ce niveau mais, le président doit repenser sa manière de gouverner. Tout est centralisé à son seul niveau et cela n’arrange personne, ni lui en personne, ni son gouvernement et encore moins le citoyen guinéen. Nous avons remarqué une chose, je ne sais pas s’il est fait à dessein, le gouvernement n’est pas à la hauteur des attentes du peuple. Si toutes les régies financières sont reliées à la présidence de la République, cela montre suffisamment que le gouvernement n’est pas à la hauteur et le mieux, c’est de le dissoudre et mettre en place un nouveau gouvernement qui peut travailler. Mais avoir un gouvernement dirigé par un premier ministre et gérer la chose publique par un cabinet à la présidence et par d’autres personnes, n’est ni dans l’intérêt du peuple de Guinée et dans l’intérêt du président lui-même. C’est triste !»    

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...