Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Sanguiana/Kouroussa : chassé de la localité, le sous-préfet quitte sur la pointe des pieds  

Le sous-préfet de la localité de Sanguiana, située à une quarantaine de kilomètres de la ville de Kouroussa,  a été forcé de quitter sa zone de juridiction ce samedi 13 mars 2021 par un groupe de jeunes en colère.

En plus de la mauvaise gestion des ressources financières de la sous-préfecture, Sayon Keita allias Angloma, est aussi accusé par ses détracteurs, de jouer la carte de la division pour régner.

« Actuellement, on a des charbonniers qui coupent anarchiquement les arbres dans nos forêts en complicité avec le sous-préfet. Depuis sa prise de fonction, de 2012 jusqu’à maintenant, les conflits entre les différents districts de la sous-préfecture ne font s’accentuer. La population est divisée. En dehors des quelques travaux effectués sous financement de l’ANAFIC, rien n’a été fait dans la sous-préfecture. On a une société minière à côté, qui s’acquitte de redevances, mais la population, n’est au courant de rien. Le pourcentage que la préfecture prélève sur les recettes issues de l’exploitation de nos ressources forestières, personne ne sait ce qu’on fait avec cet argent. C’est pour tout ça, qu’on est allé fermer la sous-préfecture et chassé le sous-préfet », nous a confié au téléphone Famoro Diaka Camara, directeur sous-préfectoral  de la jeunesse de Sanguiana.

Toujours à  en croire ce responsable de la jeunesse de Sanguiana, le sous-préfet n’est pas le seul administrateur civil  de la localité  qui se trouve dans leur collimateur.

« Nous ne sommes pas seulement en porte-à-faux avec le préfet. Il y a aussi son secrétaire général et le commissaire de police. On ne veut plus de ces 3 personnages là aussi, parce qu’ils ne veulent pas le bien de la population et ils sont complices de toutes les magouilles du sous-préfet. Le maire de  la commune rurale, lui, est en hospitalisation à Conakry. Lui aussi, on attend son retour », a-t-il ajouté.

Pour le moment, le sous-préfet Sayon Keita alias Angloma, est injoignable mais à en croire le préfet de Kouroussa Souleymane Keita que nous avons pu avoir au bout du fil,  «  il se porte bien et se trouve dans la ville ».

Une assise pour tenter de désamorcer la situation est convoquée, ce lundi 15 mars 2021, par le préfet lui-même.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...