Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Réoccupation des emprises libérées : le gouvernement annonce des mesures contre les récidivistes

En marge du compte-rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 20 mai, le ministre porte-parole du gouvernement est revenu sur la question relative aux opérations de déguerpissement des emprises et de récupération des domaines fonciers de l’Etat. Dans cet extrait, le ministre d’Etat Tibou ne va avec pas le dos de la cuillère. Le Porte-parole du Gouvernement rappelle les sanctions auxquelles s’exposent les personnes récidivistes qui tenteront de réoccuper les sites déjà libérer. Lisez plutôt les mises en garde qu’il leur a adressées !  

« Lorsque l’opération de déguerpissement a été entamée, le lendemain, il y a eu un communiqué conjoint du ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire et du gouverneur de la ville de Conakry mettant en garde la population qui avait été déguerpie des différentes occupations du domaine et du terrain appartenant à l’Etat de ne pas s’y installer à nouveau sous peine d’être déguerpie une nouvelle fois et même avec la menace de poursuite et aussi de rembourser ou de payer les frais liés à la nouvelle opération de déguerpissement du fait de la récidive qui a été constatée.

Je pense qu’au nouveau du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, il y a une brigade qui a été mise place pour sillonner les domaines afin de constater s’ils ont été occupés ou non pour pouvoir assurer la continuité et la pérennité. Parce que c’est de cela il s’agit. Un état de lieu de toutes les occupations des lieux sera fait pour se rendre compte si elles sont régulières, légales ou illégales. Rassurez-vous, ce n’est pas un feu paille, l’opération telle que nous l’avons décrite, continuera. Il n’y a pas de risque de réinstallation dans les domaines de l’Etat qui ont été libérés. Sinon, ce sera l’application du communiqué conjoint entre le ministre de la Ville et le gouverneur de la Ville. A savoir déguerpir à nouveau les occupants et les soumettre au paiement des frais liés à cette nouvelle opération avec le spectre de poursuite judiciaire qui plane sur leurs têtes… »  

Lire vidéo:

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir