Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Rentrée scolaire 2021-2022 : timide reprise des cours à Conakry

Comme annoncés par les autorités éducatives, les cours ont repris ce jeudi 21 octobre à l’échelle du territoire national. A Conakry, la capitale, l’on a assisté à une timide reprise dans les concessions scolaires sillonnées par Guinéenews.

Au lycée Kipé, sis à Ratoma, le proviseur Balla Diarra nous fait la situation de cette première journée de la réouverture des classes. Sur un effectif prévisionnel de 1 300 élèves, a-t-il indiqué, il n’y a eu que 30 élèves. Par contre, a-t-il fait savoir, les 19 enseignants programmés ont tous répondu présent avec leurs cahiers de préparation (…).

« Je ne suis pas à l’aise dans la mesure où les cours peinent à démarrer ce jeudi 21 octobre 2021. Nous accusons les parents d’élèves et les enfants eux-mêmes qui sont les futurs patrons de ce pays. Les parents doivent mettre les enfants sur les chemins de l’école. Généralement en Guinée, quand la reprise des cours ne tombe pas sur un lundi, les gens créent le vide. Ce n’est pas normal parce que le plan d’études a été fait et les programmes officiels sont annoncés. Un seul cours perdu peut jouer sur la compréhension des enfants », a-t-il fait remarquer.

S’exprimant sur les dispositions sanitaires prises dans son établissement, le proviseur de Kipé a déclaré que d’ici le 31 octobre, tous les enseignants doivent déposer la photocopie de leurs cartes de vaccination. « Il y a deux centres de vaccination au niveau de la commune de Ratoma à savoir le Collège Kipé et le Lycée Lambanyi. Je suis certain que les 2/3 des enseignants sont vaccinés. Nous avons un stock de bavettes depuis l’année dernière que nous allons répartir aux élèves et aux enseignants. Les kits de lavage des mains sont partout et devant chaque salle de classe. Nous avons également des thermo flashs pour prendre la température des gens au portail. Sur la distanciation, il n’y a pas d’inquiétude, l’effectif n’est pas pléthorique, nous avons en moyenne 60 élèves par salle de classe », a-t-il expliqué.

Les innovations dans les orientations dès la 11ème année

Poursuivant, le patron du Lycée Kipé a annoncé que cette année, il y a eu une innovation au niveau des classes de 11ème année. Cette innovation consiste à ramener les trois options classiques à deux. Si avant on ne parlait que des sciences sociales, expérimentales et mathématiques, désormais, on parlera que de deux filières :  la 11ème série littéraire et 11ème série scientifique.

C’est le même constat au lycée 2 Octobre, dans la commune de Kaloum. « Le taux de fréquentation est très faible ce jeudi 21 octobre, jour officiel de la rentrée scolaire. Cette réalité n’est pas propre pour le Lycée 2 Octobre seulement. Le plus souvent, quand la rentrée scolaire tombe en milieu de semaine, les élèves attendent jusqu’au lundi pour reprendre les cours. De façon générale, sur plus de mille élèves, il n’y a que 80 élèves», a fait savoir, Koman Keita, censeur des 12ème et Terminale au Lycée 2 Octobre.

Dans la même logique, M Kéita rassure que toutes les dispositions sanitaires sont déjà prises pour la bonne reprise des cours. « Je dis aux parents d’élèves que ce n’est pas le jour du combat qu’on prépare les soldats. Une fois que le calendrier scolaire est validé, il doit être respecté, le nombre d’heures est connu », a-t-il interpellé.

Pour sa part, El hadj Hassimiou Sanguéléma Gadjiko, conseiller en orientation au Lycée Kipé, la rentrée scolaire se passe merveilleusement au Lycée Kipé. « Chaque élève peut identifier sa classe, son emploi du temps et commencer ses cours.  Les élèves n’ont pas massivement répondu présents mais je crois que d’ici le lundi, ils vont tous venir », a-t-il espéré.

A en croire Abdoulaye Fatoumata Traoré, principal du Collège Kipé, ce qui est important, c’est le fait que les cours aient effectivement démarré dans son école. « Les fiches sont affichées et les élèves peuvent chercher à connaître leurs salles de classe.  Je suis très heureux et à l’aise de revoir mes enseignants et mes élèves », a-t-il déclaré, l’air réjoui.

Lire vidéo :

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...