Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Labé : Folle envolée du prix de la pomme de terre

Malgré la fermeture des frontières terrestres entre la Guinée, le Sénégal et la Guinée Bissau, le prix de la pomme de terre (un aliment très convoité dans la zone) vient de connaitre une hausse sans précédent. De 5 à 6 000 GNF lors des précédentes semaines, le kilogramme de pomme de terre se négocie de nos jours entre 15 et voire 16 000 GNF dans la commune urbaine de Labé. Pour les vendeurs, cela est dû à une rupture du produit sur le marché, a appris Guineenews.

« Vous savez, chez nous, on a pratiquement qu’une seule saison culturale. Donc, au lendemain de cette saison, vous trouvez le produit en abondance. Mais quelque temps après, il disparait complètement et en ce moment, les producteurs viennent à peiner de semer. Donc, voilà la cause principale et ça risque d’augmenter davantage car il faut attendre septembre, octobre pour parler des premières récoltes » explique Souleymane Sow, producteur de pomme de terre dans la sous-préfecture de Sigon.

De son côté, Mamadou Alpha Diallo, lui touche un autre aspect non des moindres : « cela n’est nullement lié à la fermeture des frontières, c’est juste que le produit est rare et la rareté crée toujours la valeur. Vous savez, depuis que les producteurs savent que les produits ne sortent plus du pays, beaucoup d’entre eux ont arrêté la production pour se tourner vers d’autres secteurs et c’est cela qui impacte le secteur de la pomme de terre en ce moment. Si non on a jamais connu une telle situation », précise-t-il.

À lire aussi

Très souvent pointé du doigt par les clients, les vendeuses de pomme de terre soutiennent ne pas être responsables de cette folle envolée. Mariama Sira Kanté explique : « Actuellement, il est même très difficile pour nous vendeurs d’avoir le produit. Là où nous trouvons de la pomme de terre c’est entre 14 et 14 500 GNF qu’ils nous vendent le kilogramme. On se voit obligées de revendre à 15 000 GNF voir plus pour avoir un petit bénéfice ».

Cette hausse de la pomme de terre vient s’ajouter à la montée en flèche du prix d’acquisition des autres denrées de première nécessité.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...