Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

La Guinée et la polémique sur son rejet ou non au MCC : les vérités du ministre Curtis

 » Pour l’instant, on n’a pas perdu le MCC. Aucune décision n’a été prise par le MCC concernant le cas de la Guinée. »

« La Guinée n’a pas encore perdu le millenium challenge corporation (MCC) », persiste et signe Gabriel Curtis. Le ministre des Investissements et du partenariat public-privé l’a martelé hier vendredi dans l’émission ‘’Sans Concession’’ de Guinéenews.
Ce n’est pas la première fois qu’il tient ce discours. Mais Gabriel Curtis le dit encore plus haut, et à qui veut l’entendre. Quitte à continuer à remettre en cause le compte rendu du Conseil des ministres du porte-parole du gouvernement d’alors, Aboubacar Sylla.

… Quelques semaines après la cacophonie au sein de l’équipe gouvernementale sur le sujet, l’invité de ‘’Sans concession’’, Gabriel Curtis n’entend toujours rien changer à sa ligne de défense. « Je crois que le message est mal passé. Je suis moi-même allé sur les ondes pour expliquer. Ce n’est pas qu’on n’a pas obtenu le MCC. Le MCC, ça ne fonctionne pas comme ça. Les décisions pour l’accession au MCC se font tous les mois de novembre chaque année. Ce qui s’est passé, c’est qu’il y a eu une incompréhension dans le Conseil des ministres. Les gens ont mal compris. On est en train de travailler à atteindre les objectifs pour pouvoir être éligible au MCC. Le MCC c’est quoi ? C’est 20 critères d’éligibilité. Et il faut au moins en passer 8, 9 ou 10 au minimum pour être éligible », explique Gabriel Curtis et de rappeler : « … jusqu’en 2010, la Guinée remplissait zéro critère. Jusqu’en 2017, on avait 3 critères sur vingt (20). Quand le ministère a été créé, donc on a obtenu ça en 2018. Et en 2020, on est passé de 3 d’indicateurs à 7 indicateurs. En 2021, on est à 9 d’indicateurs sur 20. Donc on est passé de de zéro à 3, à 7 puis à 9.

…Le gouvernement prend cela tellement au sérieux que nous avons l’obligation, au moins une fois par trimestre, de faire le point au Conseil interministériel et au Conseil des ministres pour dire à quel niveau nous sommes. Et c’est dans ce cadre-là que nous avons fait un rapport au gouvernement pour dire voilà à quel niveau nous sommes. Voilà les points sur les 20 critères. Voilà où on avance, voilà où on a besoin de travailler. Voilà les réformes qui doivent être entreprises pour cela. »

Cela dit, le ministre des Investissements et du PPP persiste :  » on va savoir au mois de novembre de cette année, quelle est la position de la Guinée par rapport au MCC. Pour l’instant, on n’a pas perdu le MCC. Aucune décision n’a été prise par le MCC concernant le cas de la Guinée. »

En attendant donc la période indiquée, à en croire les propos du ministre Curtis, le gouvernement travaille pour mettre toute les chances de son côté. Ce qui passe, entre autres, par la mise à jour des données que les agences de notation utilisent. Une bataille de communication qui intègre aussi les volets politiques et autres droits de l’homme. Des secteurs dans lesquels la Guinée a connu beaucoup d’agitations dans le sillage du changement de la constitution ayant abouti au maintien au président Condé au pouvoir au-delà des deux mandats légaux…

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...