Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Corruption à l’échelle sous régionale : ces graves accusations de Dr Edouard Zotomou contre Alpha Condé…

La question sur l’éventualité d’une candidature du président déchu, Alpha Condé, à la présidentielle au terme de la transition intervenue suite au coup d’Etat du 5 septembre a été abordée par Dr Edouard Zotomou Kpoghomou dans l’émission Sans Concession, ce mardi 22 novembre. L’occasion pour le président de l’UDRP de faire des révélations sur la corruption que le régime Condé exportait dans les institutions.

Sur l’idée d’une candidature de l’ancien président, «elle me paraît saugrenue », déclare l’invité de Sans Concession qui explique que «ça, il faut avoir le courage de le dire, parce que si on est dans cette situation là aujourd’hui (…) n’eut été l’entêtement de l’ancien président, on ne serait pas là aujourd’hui… »

D’ailleurs, argumente-t-il, «dans tous les cas, il s’était présenté, et on sait une chose. Monsieur Condé n’était aussi populaire que les gens pensaient, parce que moi j’étais sur le terrain. Alors s’il était aussi populaire, il n’y aurait pas eu de discussions autour des résultats. Pourquoi ? on a soudoyé des institutions comme la cour constitutionnelle pour avaliser des résultats qui n’étaient franchement en sa faveur (en réalité)… »

Néanmoins, relativise-t-il, «il peut se présenter si la cour constitutionnelle l’admet, mais nous pensons que c’est une candidature qui ne portera le rpg où il veut aller ». Et  d’ajouter que «si le rpg veut conquérir le pouvoir, il doit miser sur une autre candidature, pas celle de monsieur Alpha Condé... »

Dans son argumentation, le candidat recalé sans raison à la présidentielle de 2020, dénonce le fait que «partout, à tous les niveaux, c’était la corruption, (qui avait) alors gangréné tout le système. Au point même où elle a été exportée au niveau des institutions régionales », révèle-t-il.

Et d’expliquer l’avoir appris à Abuju « avec des chauffeurs qui nous conduisaient qui avaient pensé que nous ne comprenions pas l’Anglais, donc ils se sont livrés à pas mal de révélations…». Précisant  au passage qu’il s’y était rendu avec d’autres opposants d’alors pour soutenir le FNDC qui avait porté plainte contre monsieur Alpha Condé et son système «en ce qui concerne le troisième mandat».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...