Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

TPI Dixin :  trois jeunes jugés pour troubles à l’ordre public et consommation du chanvre indien

Ce mardi 08 novembre 2022,Thierno Hamidou Barry, Abdoulaye Bangoura et Alpha Mamadou Billo Diallo ont comparu devant le tribunal de première instance de Dixinn. Ils sont poursuivis par le procureur pour participation délictueuse à un attroupement et consommation de chanvre indien.
Détenus depuis le 02 novembre dernier, les trois prévenus ont expliqué chacun la circonstance dans laquelle il a été interpellé.
Thierno Hamidou  Barry, est un étudiant à Sonfonia Economie et Finances licence 3 : « Je suis sorti chez moi vers 20 heures. Je suis un taximaitre et j’ai conduit quelqu’un à un endroit à Simanbossia. Il a dit de l’attendre afin qu’on continue à Yimbaya. Au moment où je l’attendais, c’est là que la Bac 5 est venue m’attraper. Ils ont voulu prendre mon appareil et également la clé de ma moto. J’ai jeté la clé vers mes amis qui ont pris ma moto et envoyer. Les gendarmes m’ont embarqué et m’ont retiré mon appareil », explique-t-il.
De son côté, Alpha Mamadou Billo Diallo, ferrailleur marié et père de trois enfants quant à lui a dira que : « Je quittais le boulot et j’avais un client j’ai été chez lui vers 20 heures. Il n’y était pas. Son apprenti m’a dit d’attendre et c’est là que les gendarmes sont venus m’arrêter. Je consommais du chanvre indien mais je ne consomme plus« .
Pour Abdoulaye Bangoura, il dit être allé payer des médicaments et que c’est à son retour qu’il  a été interpellé.  Il dit n’avoir  jamais consommé du chanvre indien.
Le président a estimé que l’école Enfant noir qui se trouve  à Simanbossia est un endroit  où les manifestants partent se réfugier quand ils sont pourchassés. Et que les gendarmes ont affirmé qu’on les a attrapés en possession du chanvre indien.
A son tour, le ministère public, a dit que « c’est le lundi 31 octobre 2022 à 21 heures qu’ils  ont été interpellés même s’ils viennent dire à 20 heures. La Bac 5 a conduit les détenus pour participation délictueuse à un attroupement et d’avoir consommé du chanvre indien ».
Il poursuit en disant que dans cette enquête policière, les prévenus ont rejeté les faits mis à leur charge. Qu’à la barre, ils ont changé de version et ont préféré nié.  A cet effet, il a martèlé également que ce jour, l’ordre public était menacé et a été troublé par une série de manifestations par des citoyens dont faisaient partie les prévenus.
Que les prévenus ont été arrêtés au même moment et au même endroit et que ça , ce sont des éléments tangibles à la condamnation sans réfléchir.
Pour la réquisition, le ministère public représenté par Amara Camara demande de retenir Alpha Mamadou Billo Diallo dans les liens de délit de consommation de chanvre indien en le condamnant à six mois d’emprisonnement ferme.
Pour le cas de Hamidou Barry et Abdoulaye Bangoura, il demande un an d’emprisonnement assortie de sursis  et une amende d’un million GNF chacun.
L’avocat de la défense dit que les trois en ce que le concerne a appris un métier et les infractions qui leur sont reprochés selon lui ne démontre en rien qu’ils ont été arrêtés sur la voie publique. Il poursuit que l’école dans laquelle ils ont été interpellés est à 600 m de la voie publique. Qu’ils n’ont pas été sur la voie publique et rien ne justifie qu’ils ont troublé l’ordre public. Il demande ainsi de les renvoyer à des fins de poursuite pour délits non constitués.
Le tribunal pour la délibération a déclaré Thierno Hamidou Barry non coupable des faits  qui lui sont reprochés et le renvoi pour délit non constitué à son égard.
Quant aux deux autres Alpha Mamadou Billo Diallo et Abdoulaye Bangoura, il les déclare coupables des faits de consommation de chanvre indien d’une part et une participation délictueuse à un attroupement d’autre part. Et pour la répression il les condamne au paiement d’un million de frais d’amende chacun.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...