Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

TPI de Faranah: Pour le vol de 10 kg de riz, un jeune condamné à 7 ans de prison ferme

Pour dissuader les jeunes qui se livrent aux pratiques de vol, le tribunal de première instance de Faranah passe à la vitesse supérieure et met sa machine de répression en marche. Ce lundi 27 septembre 2021, le tribunal, statuant publiquement et contradictoirement en matière correctionnelle a condamné le nommé Youssouf Oularé à 7ans de prison ferme pour vol.

Détenu le 20 septembre 2021, le présumé Youssouf Oularé a reconnu les faits du vol qui lui sont reprochés. Dans les débats, le substitut du procureur de la république près le tribunal de première instance de Faranah, Issouf Fofana a requis 10 ans d’emprisonnement ferme suivant les dispositions de l’article 373 et 374 du code pénal.

Il a par ailleurs précisé que le présumé est un habitué des faits, un récidiviste qui est à sa troisième condamnation. Pour la première fois, il a été condamné avec sursis, la deuxième fois il a purgé 6 mois de prison ferme.

Interrogé sur la peine du prévenu Youssouf Oularé, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Faranah, Mamoudou Magassouba, explique : << Effectivement le 20 septembre 2021, nous avons reçu un procèsverbal à l’encontre du nommé Youssouf Oularé. Ainsi, le dossier a été orienté en flagrant délit et ce qui a conduit le prévenu devant le tribunal correctionnel aujourd’hui 27 septembre 2021.

Pendant les débats, il a été constaté que Youssouf Oularé est un habitué des faits. Il a été plusieurs fois arrêté et traduit devant le tribunal pour les mêmes faits de vol qui sont sa spécialité.

Il appartient à un groupe organisé qui opère généralement la nuit au niveau des boutiques et les concessions. La particularité de son cas, c’est qu’il a été une fois condamné à une peine assortie de sursis pour la première fois.

Pour la seconde fois, il a été arrêté, jugé et condamné à une peine de 6 mois ferme qu’il a purgée. Et par la suite, il a été arrêté pour les mêmes faits de vol. Cette fois-ci, on s’est dit qu’il fallait imprimer une dose sérieuse tenant comte des circonstances aggravantes le tout se reposant sur les dispositions des articles 373 et 374 du code pénal qui parlent non seulement des faits de soustraction frauduleuse article 373 et l’article 374 qui met l’accent sur le vol aggravé, c’est-à-dire le vol commis avec au  moins 2 des 8 circonstances aggravantes énumérées par le code pénal. C’est une réponse que le tribunal correctionnel a donné aux agissements anti sociaux de ce prévenu >>, a-t-il mentionné.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...