Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

TPI de Dixinn : Boubacar Diallo dit »Grenade » recouvre sa liberté pour délit non constitué

En détention depuis le 24 octobre dernier, Boubacar Diallo, connu sous le nom de « Grenade »  a comparu ce mardi 08 novembre 2022 devant le tribunal de première instance de Dixinn. Il est accusé de participation délictueuse à un attroupement.  Ainsi, devant la barre, Boubacar  Diallo a nié les fait qui lui sont reprochés.
Pour sa défense, il a indiqué : « J’étais au voisinage avec mes amis aux environ de 3 heures du matin. On veillait et j’ai décidé de passer la nuit chez mon cousin. Mon asthme a commencé de me fatiguer. Je partais prendre ma pompe et j’étais avec mon cousin. Je me suis rencontrée avec bac 5. Ils ont demandé les pièces d’identité je leur ai dit de me suivre chez moi déjà comme on se connait. Ils n’ont pas fait. Ils ont appelé le commissaire qui ont demandé à ce qu’il me conduise à la gendarmerie.
Le jour de la manifestation j’étais malade. Quand j’ai bénéficié de la grâce présidentielle, j’ai changé et j’ai même créé des ONG pour appeler à la paix. J’ai même décidé de m’enlever le surnom Grenade. Parce que j’ai vu beaucoup de choses en prison. Donc ce jour je ne savais même pas pourquoi ils m’ont arrêté. Mais j’ai accepté parce que je ne me reprochait de rien. Après ils m’ont conduit au Commissariat central de Matam en disant que j’ai participé à la manifestation« .
De son côté, le ministère public a relaté les circonstances dans lesquelles le prévenu a été interpellé. Il estime que les gendarmes se sont trompés de personne et ont pris en compte l’ancien Aboubacar Diallo « Grenade » qui n’est plus le même depuis sa grâce présidentielle. Il dit que Boubacar Diallo ne peut pas être contre quelqu’un qui l’a sauvé.
Pour le ministre public, il est curieux d’interpeller un citoyen à 3 heures du matin et dire qu’il manifestait. Il trouve également que c’est le prévenu qui était plutôt en danger au lieu de mettre la vie de quelqu’un en danger à cette heure de la nuit.
Le ministère public qui poursuit abandonne les charges de poursuites à l’encontre de Boubacar Diallo. Il demande de le déclarer non coupable de participation délictueuse à un attroupement en le renvoyant à des fins de poursuite pour délits non constitués.
L’avocat de la défense, quant à lui, a fait siennes les réquisitions du ministère public et demande également de renvoyer Boubacar Diallo pour délits non constitués.
Pour la décision finale, le tribunal a déclaré Boubacar Diallo,  non coupable des faits de participation délictueuse à un attroupement et renvoie l’accusé à des fins de poursuite pour délits non constitués.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...