Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Sécurité frontalière : des patrouilles frontalières en cours  en région forestière 

Dans le cadre de la sécurisation des personnes et de leurs biens, en ces temps de fortes menaces djihadistes, la 4ème région militaire poursuit des patrouilles le long des frontières. Après l’étape des frontières de la Côte d’Ivoire, le général Mohamed Lamine Kéita et ses hommes étaient ce lundi le long des frontières de Yomou, préfecture frontalière du voisin libérien. Le général de brigade profite de cette sortie pour galvaniser les hommes en  uniforme en poste le long de ces frontières.

La sous-région ouest-africaine étant menacée par des attaques djihadistes, ces dernières années, le commandant de la 4ème région militaire de la guinée forestière ne compte pas baisser la garde. C’est  dans cette dynamique que le général de brigade Mohamed Lamine Keita s’est rendu au poste frontalier de Diécké (frontière guinéo-Libérienne) en compagnie d’une mission de patrouille conduite par sa personne. Le commandant du camp d’infanterie de Diécké a saisi cette opportunité pour solliciter une parfaite collaboration avec la population civile.

« Les populations civiles doivent nous informer nous et la police, et la gendarmerie de tout ce qui se passe. Nous sommes à la frontière. C’est donc elles qui sont en contact avec les citoyens des deux bords et vice-versa», a sollicité le Colonel Tidiane Camara.

Cette présence des différents corps de l’armée guinéenne le long de la frontière rassure la population de la garantie de leur sécurité.

À lire aussi

« Je sais que je vis avec mes citoyens en uniforme ici. Sans problème. La police tout comme l’armée, la douane et la gendarmerie sont tous là pour  nous protéger. Et ils nous protègent nuit et jour. Nous sommes vraiment contents », s’est réjoui NianKoye Delamou, chef secteur de Baala.

Même satisfaction chez Ansoumane Doukouré, conducteur de Taxi-moto  sur l’axe de la frontière guinéo-libérienne. « Nous sommes très contents de ce qu’ils sont en train de faire. Cela nous grandit à l’égard des pays voisins. Quand ils constatent que nous sommes aussi gardés par nos forces armées, cela ragaillardit vraiment », a-t-il exprimé.

Le commandant de la 4ème région militaire le général Mohamed Lamine Kéita a invité ses compagnons d’arme à la vigilance et à l’union, avant de boucler sa mission.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...