Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

SANITA-Villes propres : des gardes communaux formés sur la mise en œuvre des mécanismes de sanction

Dans le cadre de son programme SANITA-Villes propres, l’Agence belge de développement (Enabel), a initié une formation des gardes communaux sur la salubrité publique. Dans le cadre de ce programme de salubrité financé par l’union européenne et exécuté par Enabel, 80 agents ont pris connaissance de nouvelles manières de gérer la problématique de l’insalubrité publique. Cela, au bout de deux jours de formation intenses.
Selon Odette Kamano, responsable juridique à Sanita villes propres, cet atelier s’inscrit dans le cadre de l’un des objectifs du programme. Celui d’accompagner des communes dans le renforcement de capacité des acteurs communaux de la filière gestion des déchets, « puisque Sanita agit sur le terrain notamment dans le renforcement des capacités des PMEs de précollecte des déchets ménagers, mais également au niveau de la sensibilisation auprès des ménages, c’est le moment pour nous de mettre en œuvre le troisième « S » qui est là sanction. Cela suppose la formation des agents de la mise en œuvre de cette sanction. Et au sortir de cet atelier, nous attendons que ces agents soient mieux outillés pour le déploiement effectif sur le terrain, et qu’ils maîtrisent les différentes fonctions professionnelles mais aussi qu’ils réalisent qu’ils sont des acteurs de la salubrité dans la localité », a-t-elle lancée.
D’après le directeur national de la garde communale, Mohamed Diarra Camara aussi formateur, la dites formation a principalement porté sur l’application du règlements de police de la commune. Notamment, la salubrité et l’hygiène publique,  » pour cette formation, il a été question de définir quelles sont les missions de la garde communale en cette matière, comment le commandement est assuré à cet état de fait, et quel doit être le le comportement d’un agent vis à vis d’un citoyen en plein exercice de ses missions. Nous sommes également revenus sur la définition, les causes, les conséquences mais aussi l’importance de salubrité publique, parce que pour appliquer les règlements, il faut d’abord connaître ce que c’est que la salubrité publique « , a-t-il relaté.
Comme souhaité par les initiateurs, Soryba Sylla bénéficiaire, se dit être désormais, mieux outillés dans le cadre de la sensibilisation. Cependant, il souhaiterai obtenir des partenaires techniques, des matériels pour la meilleure application de ses prérogatives, « Quand nous partons au niveau de la population à la base, elles ont leurs réclamations comme l’insuffisance des poubelles, l’irrégularité des PMEs dans le ramassage des ordures. Donc, de la même manière nous sommes outillé en terme de sensibilisation des citoyens, quand nous remontons à nos hiérarchies nous attendons que l’autorité locale puisse prendre des mesures pour mieux aborder les sujets « , a sollicité ce garde communale.
Le secrétaire générale de la commune a quand à lui rassuré de la partition de la commune de Matoto dans la gestion des déchets, « nous sommes en contact direct avec les populations à la base et cette formation nous permettra de déployé ces différents agents dans les quartiers pour pouvoir toucher le plus grand nombre de ménages « .
Par ailleurs, il revient de préciser que le programme sanita villes propres, financé par l’Union européenne et exécuté par l’Agence belge de développement « Enabel », en collaboration avec l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité, accompagne depuis 2018 les acteurs de l’assainissement dans la mise en œuvre efficace de la nouvelle stratégie de la gestion des déchets solides à Conakry et Kindia.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...