Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Refus de soins à une mineure à Kankan : des sanctions tombent pour les médecins impliqués

Suite aux récentes révélations que vous avez lues il y a de cela quelques jours dans les colonnes de votre quotidien électronique, les autorités ont décidé enfin de réagir après une enquête interne autour de cette violation du serment d’Hyppocrate .

Pour rappel, c’est une femme anonyme qui a accusé des médecins de garde du service de la pédiatrie au cours de la nuit du samedi au dimanche dernier, d’avoir « abandonné » sa fille de 14 ans qui venait pourtant de piquer une crise.

Selon ses explications, ces agents qui constituaient l’équipe de garde cette nuit-là, lui auraient exigé le payement d’une somme de ‪550.000‬ GNF comme frais des injections à administrer à sa fille. Ne possédant que ‪200.000‬ GNF, elles les auraient supplié en vain jusqu’au petit matin, sans avoir gain de cause.

Un comportement que n’a pas manqué de condamner Dr. Faremba Camara le premier responsable de cet établissement sanitaire. C’était en marge de son point de presse organisé dans la salle de conférence de l’hôpital en fin d’après-midi de ce samedi 5 novembre 2022.

Devant un parterre de journalistes, des représentants de la noblesse et des chefs des différents services de l’hôpital régional de Kankan, le Directeur Général Dr. Faremba Camara s’est exprimé sur cette affaire, en laissant entendre tout d’abord que :

« Le malade a droit aux soins d’abord et il paye après. Et il a aussi droit obligatoirement à un reçu de versement. J’ai été effectivement appelé au téléphone. Je n’avais pas encore écouté les membres de l’équipe de garde incriminée. Et je tiens à ouvrir une parenthèse ici pour présenter nos excuses auprès des parents. Car je sais qu’une ordonnance a bel et bien été délivrée à 2 heures du matin. Ce qui ne se devait pas. A moins qu’on indique au patient d’aller se ravitailler à la pharmacie de l’hôpital qui est ouverte 24 heures sur 24. La nuit on doit aller prendre les médicaments là-bas et le matin, on vous délivre la facture, vous allez régler. Voici ce qui est de rigueur. Alors dès que j’ai raccroché avec le journaliste, j’ai convoqué et demandé des comptes aux responsables du service. On a recensé des failles qu’on a déjà corrigées en ce moment », a déploré Farimba Camara.

Avant d’ajouter : « l’aspect négatif étant mis de côté, je retiens le côté positif comme quoi, on a attiré mon attention sur certains méfaits au sein  de ma structure de santé et que je dois avoir désormais un œil vigilant. Pour cela, je vous exprime toutes mes reconnaissances », a-t-il gratifié.

Pour terminer, le directeur de l’hôpital a laissé entendre en termes de sanction que : «  pour l’instant, toute l’équipe de la garde du samedi est complètement dissoute. Et tous les membres qui la constituaient, sont désormais considérés comme de simples compléments d’effectifs. Le médecin qui devait être de garde n’est pas venu, c’est ce qui a certainement occasionné ce désordre. Il vient d’être sanctionné. Il doit faire 5 nuits de garde successives et doit rendre un rapport à la direction de l’hôpital», a-t-il martelé.

A préciser que jointe à son tour pour apprécier ces sanctions prises par les autorités de l’hôpital régional, la femme anonyme à l’origine des révélations s’est dite : «  un peu satisfaite et dit espérer à ce que ce genre de pratique cesse définitivement à l’hôpital régional de Kankan », nous a-t-elle affirmé.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...