Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Récupération des biens de l’Etat : Dalein exprime des déceptions et accuse la junte

« Tous les guinéens de bonne foi, tous ceux qui sont sensibles à l’injustice m’ont apporté leur soutien. Donc, cet objectif n’a pas été atteint par ceux qui ont engagé cette démarche pour détruire, pour abimer mon honneur et ma dignité. Ça a été un échec. Cependant, je sais qu’il y a une volonté de nuire au citoyen, Cellou Dalein Diallo, qui est aussi un leader politique. »

Visiblement déçu et dépité par la décision du CNRD de lui reprendre sa résidence de Dixinn qu’il a quitté ce lundi 28 février, Dalein n’a pas dit son dernier mot. C’est du moins ce que le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée a laissé entendre lors d’un entretien accordé à la presse dans sa nouvelle résidence de Kaporo.

A propos de l’acte pris par la justice, Cellou s’est dit « déçu par cette décision. Parce que je sais que mes avocats ont présenté des arguments pertinents au regard de la loi et de la jurisprudence ».  Et d’insister : « je suis déçu parce que le droit n’a pas été dit », rappelant de passage que la juge qu’il a saisie s’est déclarée incompétente.

Un sentiment de déception qui n’entame pas la détermination de l’ancien Premier ministre de se faire rétablir dans ses droits. En tout cas, pour la suite, l’opposant a annoncé : « mes avocats ont décidé de saisir le même tribunal par rapport au fond … »

Dans la même lancée, il réaffirme : « cette concession a été acquise dans le strict respect de toutes les règles et les procédures en vigueur au moment de cette acquisition. J’ai été surpris que le patrimoine bâti qui a été représenté dans cette transaction, ait envoyé cette demande de libérer les locaux. Surtout que c’est le patrimoine bâti public qui a encaissé le chèque qui a permis d’acheter le terrain et le bâtiment qu’il abrite. Nul n’était mieux placé que le patrimoine bâti public pour savoir que ce domaine, c’est ma propriété au regard de la loi qui était en vigueur. »

De la présence du Chef d’état-major et du haut commandant de la gendarmerie

La décision du tribunal de Dixinn n’est pas la seule déception de Dalein. Selon l’opposant, l’attitude des hommes en uniforme et de leur hiérarchie n’est pas moins regrettable. « Donc sur la procédure, j’ai vu aujourd’hui le chef d’état-major, le haut commandant de la gendarmerie, entouré de soldats, de gendarmes, venus dans ces concessions se réjouir », dénonce-t-il.

Puis, l’ancien Premier ministre, devenu leader politique, rappelle : « la méthode, la procédure, la violation de la loi, tout cela n’est pas de nature à favoriser la cohésion l’unité des Guinéens. Je souhaiterais qu’on ait un peu plus de respect de l’un vis-à-vis de l’autre dans cette Guinée où nous devons vivre ensemble. Donc, nous attendons que le tribunal fasse son travail. Nous espérons toujours qu’il y aura un sursaut patriotique des juges pour rendre la justice conformément à la loi. »

Quid de la politisation du dossier contre Cellou ?

Homme politique et candidat déclaré à la prochaine présidentielle, Cellou Dalein Diallo estime que ce dossier « est déjà utilisé sur le plan politique. Je suis un homme politique, un candidat à l’élection présidentielle. Lorsqu’on fait savoir que vous vous êtes emparé d’un bien de l’Etat, ça aurait pu abîmer mon honneur et ma réputation. »

Heureusement, selon le président de l’UFDG, « tous les guinéens de bonne foi, tous ceux qui sont sensibles à l’injustice m’ont apporté leur soutien. Donc, cet objectif n’a pas été atteint par ceux qui ont engagé cette démarche pour détruire, pour abimer mon honneur et ma dignité. Ça a été un échec. Cependant, je sais qu’il y a une volonté de nuire au citoyen, Cellou Dalein Diallo, qui est aussi un leader politique. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :