Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Ouverture du procès 28 septembre : le pari tenu par le chef de junte, jubile le ministre de la Justice

Acteur majeur de l’organisation de l’organisation du procès  sur les évènements du 28 septembre 2009,  le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme Alphonse Charles Wright a exprimé toute la joie dans son discours d’ouverture. « Je suis heureux de vous annoncer que l’organisation du procès va enfin se concrétiser grâce à la volonté et l’engagement du Président de la Transition », a déclaré Alphonse Charles Wright, dans un long discours, tenue devant un parterre de personnalités composé de membres du gouvernement, de diplomates, du procureur de  la CPI, de la Représentante du Secrétaire des Nations unies sur les  violences sexuelles…

En annonçant ce procès, Charles Wright a déploré le manque de volonté politique qui a marqué les 13 ans qui ont suivi le massacre et les viols en 2009. Ce, dit-il, au mépris des victimes. Charles Wright a rappelé le rapport de la commission d’enquête sur ces évènements qui a établi le nombre de mort à 157 et plus de 100 cas de viol. Des perpétrations de cas de meurtre et de viols qui ont été confirmés par la commission d’enquête nationale.

Ce discours était également l’occasion pour Charles Wright d’exprimer la volonté et l’engagement du Président de la transition à faire respecter les droits de l’homme en Guinée. D’ailleurs, il estime que l’organisation de ce procès est un signal fort envoyé par les autorités guinéennes à l’endroit de la communauté internationale sur le respect des droits de l’homme.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...