Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Or de Gaoual: la mise au point du gouverneur de Boké

Après quelques jours de tension faisant état de deux morts et des dégâts matériels importants, le calme est revenu à Gaoual ou le gouvernement a interdit jusqu’à nouvel ordre l’exploitation de l’or dans les différents sites, en vue de sa réglementation. De retour de cette localité, le gouverneur de région Siba Séverin Lohalamou s’est exprimé sur la situation réelle qui prévaut sur le terrain.

Dans un entretien qu’il a accordé à notre reporter, le général de division a aussi profité de l’occasion pour apporter des éclaircissements sur des accusations portées à l’encontre des militaires présents sur place pour sécuriser les sites aurifères.

«Moi je viens de Gaoual, mais si vous êtes à Gaoual vous ne verrez pas de visu  ce qu’on  vous dit là.  Les services de police, de la gendarmerie et les militaires sont déployés sur le terrain, les gens sont dans  leurs positions aux niveaux des sites. Ils ont pour mission de faire refouler les gens vers leurs lieux d’origine. Maintenant que certains sont en complicité avec les mêmes orpailleurs pour creuser,  ce sont des rumeurs qu’on apprend.  Moi je n’en ai  pas la preuve formelle. J’étais sur le terrain, mais voilà la réalité, Gaoual était une localité où il n’y avait pas beaucoup de monde, mais depuis l’arrivée massive de ces orpailleurs même le prix de l’eau, de pain tout à augmenté et ça fait l’affaire de certains», a confié le gouverneur de Boké.

Poursuivant, il ajoute que «ce sont ces gens qui bénéficient de cette ruée qui n’ont pas intérêt à ce que les choses s’arrêtent. Il faut les comprendre, donc il passe par des arguments  pour dire que les militaires sont en train de faire mal»,  explique le général de division Siba Séverin Loholamou,  gouverneur de la région administrative de Boké.

Selon le gouverneur,  les agents de sécurité vont rester jusqu’à ce que l’annonce faite par le gouvernement de l’envoi d’une mission, pour comprendre l’effectivité de la présence de l’or, afin que des mesures liées à l’exploitation  soient autorisées comme l’a  annoncé jeudi le chef de  l’État.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :