Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

N’Zérékoré: La fin de l’épidémie d’Ebola se dessine.

La gestion de la situation épidémiologique en Guinée forestière suit son petit bonhomme de chemin. Les épidémies d’Ebola, de  fièvre Lassa, seraient toutes sous contrôle car, depuis quelques jours aucun cas confirmé n’aurait été enregistré. Contrairement au coronavirus dont des cas seraient signalés même si aucun décès n’aurait été enregistré. C’est ce qu’a confié ce vendredi 11 juin, Dr Kaba, Directeur Régional de la Santé de N’Zérékoré  à notre reporter, basé dans la région forestière.

La Guinée tend vers la fin de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Dans la région forestière, l’épicentre de ladite épidémie, la maladie ne sera bientôt  qu’un mauvais souvenir. Il y a plusieurs dizaines de jours qu’aucun cas d’Ebola n’est confirmé.

Une bouffée d’oxygène pour les responsables sanitaires en première ligne de cette lutte. Ailleurs, les acteurs sanitaires ne baissent pas la garde. Ils  veillent activement sur les cas suspects dont les tests sont négatifs.

« Les cas suspects sont transférés au CTPI pour le test du dépistage. Mais ce qui est clair, tous les cas suspects qui ont été transférés au CTPI ont leurs tests négatifs. Ça fait maintenant plusieurs jours que nous sommes presqu’à la fin de cette épidémie et on n’a pas rencontré de cas positif d’Ebola », a expliqué Dr Adama Kaba.

A moins de dix jours, la fin de la MVE sera déclarée indique le Directeur régional de la santé de N’Zérékoré.

« Il reste pratiquement dix jours pour déclarer la fin de l’épidémie. Mais les équipes sont sur le terrain. Donc on ne croise pas les bras, on continue à surveiller la maladie dans les services de santé, dans les communautés, on continue à informer et à sensibiliser la population, afin qu’elles puissent  respecter les mesures de lutte qui ont été conseillées », a indiqué Dr Adama Kaba.

Parlant de la gestion de la fièvre Lassa et du Covid-19, le directeur régional de la santé de N’Zérékoré précise en ces termes.

« La fièvre Lassa est pratiquement sous-contrôle. Depuis le dépistage du seul  et unique cas qui a été confirmé, et qui est décédé par la suite, puisque la maladie était avancée, un patient qui était de Yomou précisément dans un village de la sous-préfecture  de Bèta. Mais quand à la pandémie de Covid-19 il y a toujours des cas mais pas comme ailleurs. L’incidence est très basse », a-t-il rassuré.

Pour maintenir ce rythme dans la lutte contre ces épidémies, Dr Kaba invite la population au respect des mesures préventives édictées par le gouvernement, à travers l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS).

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...