Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mœurs : un jeune chauffeur accusé de viol sur une fillette de 5 ans devant le TPI de Dixinn  

Ibrahima Diallo, chauffeur de profession a comparu ce lundi 07 novembre 2022 au tribunal de première instance (TPI) de Dixinn. En détention depuis le 1er juillet 2022, il est accusé de ‘’viol’’ sur la personne de F. Yarie. Diallo, une mineure âgée de 5 ans.

Tout en rejetant les accusations du parquet, le prévenu a tenté de donner sa version des faits devant le juge audiencier en ces termes :  » on loge ensemble… Je suis chauffeur de camion et un jour je suis revenu de voyage. c’était un dimanche. J’ai débarqué les fers à béton à Lambanyi. Quand on a fini, j’ai dit que je vais rentrer regarder le match. ce jour, c’est la Guinée qui jouait contre le Burundi. Après mon bain, je suis allé dans un kiosque pour regarder le match. A la fin du match, je suis rentré à la maison. j’ai trouvé que ma mère y était absente. Il n’y avait que celle de la petite F. Yarie. J’ai commissionné ma petite sœur pour m’acheter du massage et F Yarie l’avait accompagnée. Au retour, ma petite sœur a donné à F. Yarie de venir me donner. Puis elle sortie. F.Yarie m’a trouvé alors que je mangeais. C’est ma petite sœur qui a l’habitude de m’appliquer du massage. Mais comme elle n’y était pas, j’ai demandé à F Yarie si elle peut appliquer pour moi devant sa mère. J’ai étalé une natte et elle a commencé à me l’’appliquer. Et à cause du gaz elle avait les larmes aux yeux. Quand elle est sortie, sa mère a vu ses larmes. Elle a directement supposé que j’ai violé sa fille. Elle ne m’a même pas demandé, elle a attendu le retour de son mari. Quand ce dernier est venu, il a directement saisi mon col. Heureusement que les voisins sont intervenus. »

Interrogé pourquoi il ne se l’a pas fait appliquer dehors sauf dans la chambre et aussi pourquoi il n’a pas pris le soin de le faire publiquement ?

L’accusé a répondu que c’était en présence de la mère que la petite avait commencé à lui appliquer le massage avant que celle-ci ne se déplace.

Le ministère public, à son tour, a demandé au prévenu de ne pas gaspiller son énergie. Il demande également quelles sont les raisons qui pousseraient la maman à dire qu’il a violé sa fille.

Il a répondu que c’est parce qu’il y avait un antécédent entre sa maman et la maman de F. Yarie. Il dit qu’il n’a pas vu la petite pleurer jusqu’à ce qu’elle sorte de sa chambre.

Le ministère public revenant à la charge, affirme, citant le rapport médical effectué à propos sur la fillette, qu’il y a eu un acte sexuel ressent sur la fillette.

Comme la partie civile était absente, le tribunal a renvoyé le dossier au 21 novembre tout exigeant la comparution de la partie civile, représentée par le père de la mineure violée, monsieur Diallo Mamadou Saliou Diallo.

Un compte rendu de Magalén Traoré, Stagiaire à Guinéenews

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...