Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Mauvaise gestion du pays : L’étau du CNRD se resserre-t-il sur certains ministres déchus ?

Dans un communiqué lu à la télévision nationale hier  mercredi 8 septembre, le comité nationale pour le redressement et le développement (CNRD),  demande « à chaque département ministériel  de préparer un entretien avec le CNRD qui sera précédé d’un bilan écrit, que les responsables des départements doivent déposer ce vendredi 10 septembre à 18 h. »

Bref, un état des lieux (audit organisationnel ?) pour connaître l’existant et qui a fait quoi est exigé aux ministres déchus par le CNRD. Dans cette perspective, constatant que la plupart  de ceux-ci seraient imbibés dans des malversations, certains anciens ministres indélicats du régime défunt commencent à paniquer. A cet égard, Guineenews© a appris qu’hier [8 septembre 2021], ces ministres champions en malversations, magouilles, combinés à d’autres intrigues de palais ont perdu le sommeil.

Ils tentent même de demander à leurs successeurs de circonstance (secrétaires généraux) de déposer les demandes de paiement en cours des faux dossiers à la Banque centrale de la république de Guinée. D’autres, les prient de les protéger pour leur éviter l’humiliation, après avoir abusé des fonds publics dans une impunité totale et pendant plus de 10 ans.

Cependant, les secrétaires généraux du moins ceux qui sont intègres puisque beaucoup parmi eux aussi sont trempés dans des malversations, refusent de jouer un tel jeu, voulant faire les yeux doux et se montrer loyaux à l’égard des patrons de la junte militaire.

Bluff ou réalité, le rendez-vous de vérité est donné pour demain 10 septembre au siège du CNRD, à Conakry. Les observateurs s’accordent à dire que ce sera un véritable premier test de départ pour les membres du comité national pour le redressement et le développement, de lancer des poursuites contre les fossoyeurs de la république. L’opinion attend en tout cas avec intérêt que la junte mette fin à l’impunité, source du mal guinéen.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...