Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lutte contre l’insécurité : un redoutable gang mis hors d’état de nuire(gendarmerie) 

La Section de recherche de Conakry a réussi à démanteler une bande de 7 présumés criminels qui opéraient, selon les agents investigateurs, dans la capitale Conakry et ses environs. Ils ont été présentés ce mercredi 2 juin 2021, au siège de ladite section.

Il s’agit des sieurs Mamadou Lamarana Diallo, dit Awlo, Ibrahima Barry, Daouda Soumah, Harouna Ly, alias Habib Marwan, Thierno Mamadou Ly, Elhadj Souleymane Barry et Ibrahima Daffé, alias « Assèguè » qui signifie « Assome-le » en Soussou.

Selon l’adjoint au chargé de la Communication du Haut commandement de la Gendarmerie nationale, Direction de la Justice militaire, ce coup de filet a été possible grâce à la vigilance des populations de Dabompa qui, lors de l’attaque à main armée du domicile de Mamadou Lamarana Sow, se sont vaillamment opposé et ont réussi à interpeller le nommé Mamadou Lamarana Diallo et immobiliser le véhicule qui transportait le gang.

« Ils ont été mis à la disposition de l’Escadron de gendarmerie mobile de Dabompa qui, pour des fins d’enquêtes, les a mis à la disposition de la Section de recherche de Conakry. Des investigations menées par cette unité, grappin a été mis sur les six autres membres du groupe. Ont été saisis dans leur véhicule immatriculé RC-1015 AX, de marque Nissan Micra et de couleur verte, au moment de leur interpellation, une arme de guerre de type PMAK, dont ils ont coupé le canon, trois boîtes chargeurs, douze cartouches, dont trois d’entrainement, un téléphone de marque Tecno, un trousseau de clés portant un gris-gris, des documents de véhicule et un document d’assurance », a énuméré le lieutenant Aboubacar Saran Bangoura.

A sa suite, adjudant-chef Facinet Camara de la Section de recherche PM3 de Conakry, division Atteinte aux biens et chef de groupe Vol à main armée a dit qu’il s’agit d’un groupe de dix présumés qui n’était pas à sa première attaque au domicile d’Elhadj Mamadou Lamarana Sow.

« Les trois individus sont en cavale. Mais pour la suite des enquêtes, nous ne pourrons divulguer leurs noms. En août 2018, ce groupe avait perpétré une autre attaque d’Elhadj Sow où ils ont emporté plus de 1 milliard GNF », a rapporté l’officier enquêteur.

Au terme de leur présentation, ces présumés bandits seront mis à la disposition du Parquet de Mafanco dès aujourd’hui, nous informe-t-on.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...