Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Lola: Le ministre de l’Agriculture appelle agriculteurs et éleveurs à enterrer la hache de guerre

Le ministre  de l’Agriculture, Mamoudou Nagnalen Barry a, au cours d’une visite  de travail effectuée  ce vendredi  4 février  2022 dans la préfecture  de  Lola, invité agriculteurs et éleveurs à taire leurs divergences.
Interrogé  par Guinéenews,  le ministre  Mamoudou Nagnalen Barry a déclaré que « la première  chose qu’on doit  faire  c’est de faciliter  le dialogue  au niveau  national. On est en train   de travailler  sur un programme  de dialogue,  qu’on  va décliner  dans toutes  les préfectures. La deuxième  chose,  c’est de trouver   des pâturages  à  Nzérékoré par exemple. On m’a  parlé  que les éleveurs   veulent  utiliser  certaines  fermes de l’état   pour le pâturages. On pourra  faciliter  ça  ici   à  Lola,  comme ailleurs où l’état  a  des domaines  qu’on  peut mettre  à  la  disposition   des éleveurs », a-t-il expliqué.
Avant d’évoquer le différend entre agriculteurs et éleveurs.  »Parlant  des éleveurs  et agriculteurs, il  faut  que  les deux groupes   à savoir éleveurs  et agriculteurs  puissent  comprendre   que chacun  doit exister. On a besoin  d’agriculteurs,  on a besoin  des éleveurs.
Il faut  qu’ont  trouve   un moyen  entre Guinéens  et entre frères   pour s’entendre. Le mot  rassemblement  pour le  développement  du CNRD  n’est pas  un mot imaginaire.  On comprend  que si les  Guinéens ne se rassemblent  pas,  on ne peut  pas  développer notre pays », a-t-il insisté.
Parlant  du dérèglement  climatique, le ministre a reconnu qu’il s’agit là  »d’un problème  global  dans tous les pays du monde.
Nous subissons tous  à  des  degrés  différents,  ce qu’ont  peut  faire  ici c’est d’améliorer  notre production  et de se battre  pour améliorer  notre production  avec les aménagements  quelque  soit  la pluviométrie,   le minimum   de production  est assurée. Je sais que ça  prendre  du temps mais  je  pense qu’on  y arrivera », a-t-il conclu.
Durant cette visite, le directeur  préfectoral de l’agriculture  Nawa Dame  a confié à la délégation ministérielle que  »le projet  phare de la préfecture de Lola,  l’année  dernière  était l’initiative  présidentielle  de 600 hectares  dont  353 hectares  ont  été cultivés. »
Pour lui  la préfecture  de Lola, est un grenier  dans la région  forestière.
 »Le riz et le maïs  sont  des  produits  phares. La préfecture   compte  plus de 100 mille têtes  de caprins,  de bovins  et de cheptels et plus de 50 mille têtes de bovins », selon lui.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :