Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le Col. Amara Camara préside le premier Comité de pilotage de la MAMRI 

Sur initiative du Président de la Transition, s’est tenu ce mercredi 9 novembre 2022 le Comité de pilotage de la Mission d’Appui à Mobilisation des Ressources Internes (MAMRI).

Présidée par le Colonel Amara Camara, Ministre Secrétaire Général et Porte-parole de la Présidence de la République, cette rencontre de réflexion et de partage d’expériences a connu la participation de nombreux membres du gouvernement, dont le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, ses homologues du Budget, de l’Administration du territoire et de la Décentralisation et des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique.

Elle s’articulait autour de ce que doit être la MAMRI pour les ministres sectoriels et comment est-ce qu’on peut optimiser sa collaboration avec ceux-ci en vue d’accroître les recettes de l’État. « Donc, nous partageons un peu nos expériences. Nous écoutons aussi leur démarche, tout ce qu’ils peuvent faire comme appui pour nous permettre de mieux mobiliser la thématique autour des recettes intérieures », a expliqué le Coordonnateur Général de la MAMRI.

Poursuivant, M. Mohamed Lamine Doumbouya a rappelé la préoccupation actuelle du président de la Transition : celle de trouver les solutions se posant aux Guinéens en termes de demande sociale, notamment les services de santé, l’éducation et les routes. Toute chose  qui, de l’avis du Coordonnateur Général de la MAMRI, nécessite des ressources importantes.

« Ces ressources-là, à partir du moment où nous vivons une crise à l’échelle mondiale, il est question de regarder au sein du pays quels sont les mécanismes qu’il faut pour mobiliser le peu qui a été autorisé légalement par le CNT. Donc, il s’agit d’identifier les ressources et de voir dans quelle mesure on peut trouver les voies les plus sûres en termes de digitalisation, pour pouvoir les mobiliser afin de les drainer au bon endroit dans les comptes de l’État. Et c’est dans cet esprit que sur initiative du Ministre Secrétaire Général, nous nous sommes retrouvés avec l’ensemble des Ministres membres de ce Comité de pilotage pour pouvoir se pencher ensemble sur ces grandes questions et voir dans quelle mesure chacun peut apporter sa petite contribution afin qu’on puisse atteindre cet objectif qui est de mobiliser beaucoup plus de ressources et de pouvoir répondre aux besoins des Guinéennes et des Guinéens », a justifié M. Doumbouya.

Au cours de la session, le Ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République a surtout mis l’accent sur le fait que la MAMRI soit une structure qui accompagne d’autres structures étatiques surtout les régies financières.

Fidèle à cette vocation, elle s’identifie à un service qui réfléchit et qui vient en appui à d’autres services opérationnels. Autant comprendre que la MAMRI n’est pas une caisse qui mobilise les ressources. Non !

« Mais nous sommes un service qui apporte son expertise aux services qui sont dans le fait de l’action. Vous savez, quand les besoins sont là et que les décisions doivent être prises dans l’urgence, c’est difficile d’arriver à de bons résultats. Mais quand il y a une réflexion qui se met en arrière et qui apporte des solutions aux situations posées, ça permet d’être beaucoup plus efficace. C’est dans cet esprit justement que la MAMRI bénéficie du soutien des autorités pour pouvoir appuyer ces services. Et tout se fait en synergie », a confié Mohamed Lamine Doumbouya.

A propos de la MAMRI

La MAMRI a été créée par le décret  D/2019/050/PRG/SGG du 31 janvier 2019, avec pour mission d’accompagner la modernisation des administrations fiscales et autres régies financières de l’État et d’accroître significativement la mobilisation des ressources internes. Elle a un dispositif de prospection pour des fins de réformes et d’amélioration des performances.

Aussi, la Mission d’Appui à la Mobilisation des Ressources Internes a pour mission d’intensifier et d’accélérer la dynamique de réformes pour accroître rapidement, significativement et durablement la mobilisation des ressources internes, en vue du financement des dépenses d’investissement et de la politique nationale de partage de la prospérité.

La MAMRI intervient à trois niveaux : l’appui à la modernisation de la fiscalité d’État, de la fiscalité locale et des taxes locales, l’appui à la réforme des institutions fiscales et autres régies régies financières publiques et l’appui à l’optimisation de la gouvernance financière et des politiques financières de l’État.

Elle s’appuie sur trois organes ; à savoir : le Comité de pilotage, le Cadre de dialogue et de concertation et la Coordination générale.

Le Comité de pilotage qui est l’instance politique et stratégique d’orientation, de décision et de pilotage de la MAMRI, se compose du Président de la Transition (ou son représentant), du Président du Comité de Pilotage, des Ministres de l’Économie, des Finances et du Plan, du Budget, des Mines et de la Géologie,  des  Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique et du Gouverneur de la Banque Centrale.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...