Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Le CNRD veut-il confisquer le pouvoir ? Le Col. Doumbouya tranche

«je voudrai de nouveau rassurer nos compatriotes et les amis de la Guinée que les forces de défense et de sécurité et l’ensemble des membres du gouvernement n’ont aucune intention de confisquer le pouvoir… « 

Dans son adresse à la nation diffusée à la télévision nationale dans la nuit du samedi 1er  à dimanche 2 octobre, le président de la transition semble se démarquer des discours caustiques tenus dans la foulée des sanctions prises par la CEDEAO contre la Guinée.

Même fait dans l’autosatisfaction en appréciant sa propre gestion, il s’est aussi évertué à expliquer le sens dans lequel il entend diriger la Guinée pendant cette transition.
« Face à l’immensité des défis à relever pour parvenir à reconstruire un Etat viable, j’ai entrepris de vastes réformes dont les fruits sont déjà visibles partout », affirme le Colonel Mamadi Doumbouya. «Mais loin de se murer dans un triomphalisme rêveur, j’ai instruit le Premier ministre, chef du gouvernement de conduire à terme les actions déjà engagées en surmontant tous les obstacles existants, en vue d’offrir à nos populations le bonheur qu’elles méritent après 64 ans d’indépendance », indique-t-il.
Pour le président du CNRD, «la fête anniversaire de l’indépendance de notre pays coïncide cette année avec la consolidation des acquis et des résultats obtenus grâce au concours de tous, depuis la rectification institutionnelle intervenue le 5 septembre 2021».
Et de poursuivre : «je place ainsi les célébrations de cette fête nationale sous le signe du renouveau, de la réconciliation, de la justice et du pardon pour une Guinée résolument tournée vers son avenir ». Puis de rassurer: «nous savons d’où nous venons et nous savons où nous allons.. . En prenant leur responsabilité le 5 septembre 2021, les forces de défense et de sécurité regroupées au sein du CNRD ont répondu aux aspirations légitimes du peuple de Guinée. La survie de notre nation était à ce prix. Et l’intérêt de la Guinée est au-dessus des ambitions personnelles et individuelles».

Le colonel Mamadi Doumbouya a-t-il l’intention de confisquer le pouvoir ?

S’adressant toujours à ses compatriotes, le Colonel Doumbouya, l’ancien légionnaire français déclare : «je voudrai de nouveau rassurer nos compatriotes et les amis de la Guinée que les forces de défense et de sécurité et l’ensemble des membres du gouvernement n’ont aucune intention de confisquer le pouvoir…  Au contraire, ils sont plutôt déterminés à œuvrer pour un retour à l’ordre constitutionnel tout en évitant les erreurs du passé, car l’histoire de notre pays nous enseigne qu’une transition bâclée débouche inévitablement sur une nouvelle transition…. Notre rôle est de mettre fin définitivement à ce cycle sans fin à travers les garde-fous nécessaires qui passent par la mise en place d’institutions solides défiant l’espace et le temps et qui résistent à la tentation des hommes».
Insistant sur la période cruciale que traverse la Guinée, le colonel Doumbouya joue la carte de l’apaisement. «A cette phase délicate de la vie de notre nation propice à toutes sortes de convoitises nous sollicitons la compréhension, l’accompagnement et l’appui de tous les amis de la Guinée pour la réussite de la transition de manière inclusive et apaisée à travers le dialogue et la concertation », affirme-t-il. Assurant par la suite : «notre main tendue pour un sursaut patriotique au-delà des clivages ethniques et politiques reste maintenue afin de construire ensemble la Guinée de demain».
En tout cas, explique-t-il : «lorsqu’il s’agit de l’avenir de tous et du destin commun, les égaux personnels doivent céder la place au bon sens qui commande à tout un chacun de privilégier l’intérêt général… Oui, je tends la main… Une main ferme et fraternelle sans arrière-pensée afin de taire nos divergences passagères pour faire face à l’immense chantier de refondation de notre pays… Nous le devons à nos enfants et aux générations futures… Le cadre de dialogue que j’ai institué doit servir de havre pour discuter sans tabou de toutes les questions d’intérêt national. Et tous les sujets sont les bienvenus, dès lors que le consensus est la voie recherchée… Le peuple de Guinée ne demande qu’à disposer de lui-même »…

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...