Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Investiture d’Alpha Condé : L’UFDG et l’ANAD aussi appellent à manifester

Le président Alpha Condé sera investi le 15 décembre prochain pour un 3ème mandat à la tête de la Guinée. Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), opposé à un mandat de plus pour l’actuel locataire de Sékhoutouréya, va manifester ce jour-là.

De leur côté, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) appellent à manifester aussi la veille et le jour de cette investiture. Car pour les opposants, c’est Cellou Dalein Diallo qui a gagné le 18 octobre dernier et que donc, l’investiture d’Alpha Condé est « une imposture ».

«L’ANAD / l’UFDG rappelle avec force que les résultats sortis des urnes de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 ont conféré la victoire à son candidat Mamadou Cellou Dalein DIallo. L’ANAD/UFDG considère que la cérémonie d’investiture prévue le 15 décembre 2020 consacre l’imposture. En attestent le manque de ferveur des Guinéens mais aussi l’absence d’intérêt pour la communauté internationale dû au hol-up électoral », ont déclaré les opposants dans un communiqué daté de dimanche 6 décembre.

Pour protester contre cette situation, ils appellent à manifester les 14 et 15 décembre 2020 : « L’ANAD/UFDG invite les populations à protester contre cette investiture factice à travers des manifestations éclatées les 14 et 15 décembre 2020 dans le grand Conakry. »

Ils rappellent que si les Guinéens veulent lutter contre la corruption et les détournements des deniers publics, ils doivent d’abord lutter contre les fraudes électorales : « En dépit des simulacres et autres gesticulations de M. Condé, l’ANAD/UFDG rappelle que la lutte contre le vol des deniers publics, la corruption et l’impunité commence par la lutte
contre la fraude électorale. »

Au lendemain de l’élection présidentielle, l’UFDG, après une compilation générale de tous les résultats (donc y compris ceux de l’étranger) a indiqué que son candidat a gagné 53,19% contre 38,71% pour Alpha Condé.

Cette déclaration a été suivie de violences ayant entraîné des morts d’hommes, des blessés et des dégâts matériels considérables.

Des dizaines de personnes furent arrêtées et dont certaines croupissent encore en prison.

À lire aussi
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...