Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Guinée : en prélude au dialogue inclusif, des citoyens donnent leurs avis

A quatre jours du lancement du dialogue inclusif inter-guinéen, Guineenews.org a tendu son micro à certains citoyens pour connaître leurs avis. L’ouverture du dialogue est prévue pour le 24 novembre prochain à Conakry et devrait prendre fin à la mi-décembre. Mais comment les Guinéens perçoivent-ils ce dialogue ?
Pour Mory Traoré : « il n’y a pas de dialogue, parce qu’il ya une incompréhension de la part de quatuor. Il y a eu trois facilitatrices qui ont été choisies pour faciliter le dialogue politique.  Mais jusqu’à présent, les 10 points que le quartor a demandé pour trouver une solution avant d’être autour de table ne sont pas encore satisfaits. Il faut régler d’abord les préalables demander les préoccupations du quartor. Si l’Etat arrive à régler  ces revendications, je pense que le dialogue est possible, mais au cas contraire, je ne vois pas ce qui sera dit autour de la table« .
De son coté,  Alimou Bah, dira que: « vous savez l’incompréhension a toujours caractérisé la classe politique de la Guinée. C’est une question d’intérêts. Ils commencent ensemble mais ne terminent jamais ensemble, c’est le cas du quatuor.  Au lieu de défendre l’intérêt général de la nation, il ne le font pas. Alors chacun cherche à sauvegarder son propre intérêt.  C’est çà, le plus grand problème en Guinée.  Sinon vous avez commencé à vous donner  la main donc il faut aller jusqu’au bout. De simples caprices de Sydia ou de Mamadou Sylla ne  peuvent pas être la cause d’une telle explosion. Il faut qu’ils se remettent ensemble pour le bon déroulement de ce dialogue ».
Par ailleurs, Mamadou Ciré  Barry pense que : « le quatuor et les facilitatrices réunis, le dialogue n’aura jamais lieu en tout cas pas dans de bons termes. Pour preuve, même les 4 coalitions ne sont pas d’accord entre elles, ça  n’existe même plus en tout cas pas pour le moment. Il fait régler ce problème d’abord sinon c’est peine perdue« .
Pour sa part, Aly Baba Koma espère que   » le dialogue se passera en de bons termes. Parce que le peuple de Guinée a besoin de cela. Et j’espère que le quatuor redeviendra ce qu’il était pour le bien être de tous ».
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...