Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

« Gouverner Autrement » : Alpha Condé annonce 4 priorités et la constitution d’une équipe spéciale autour lui

 « Gouverner autrement » devenu l’expression consacrée du « premier mandat de la quatrième République », Alpha Condé tente d’y apporter un corps et un contenu. Le président de la République, dans son allocution plutôt dans son discours-programme explicatif, décline ses priorités en quatre axes. Avant d’annoncer la constitution très prochaine d’une équipe spéciale pluridisciplinaire au palais pour y travailler. Lisez plutôt le morceau de son discours en lien avec lesdites priorités annoncées :

« Je mesure l’ampleur et l’urgence de tous les défis auxquels notre pays se trouve confronté. En priorité, une attention particulière sera accordée à des piliers essentiels d’une gouvernance vertueuse, à savoir :

1- La restructuration de l’administration

Elle comporte :

– La lutte contre la corruption, les malversations financières et les détournements des deniers publics

– La réforme du système judiciaire

– La réforme des mécanismes de passations des marchés et contrats publics, de l’Etat.

A propos de la commande publique, toutes les sociétés de prestation, de fourniture de biens et services seront passées en revue afin que celles qui sont affiliées à des ministres, des hauts cadres de l’Etat, de l’administration publique ou sont proches des familles de décideurs publics soient identifiées et disqualifiées dans le processus de passation des contrats et des marchés publics. Partout où il y aura un conflit d’intérêts avéré ou un mélange des genres, je prendrai mes responsabilités , car ‘’ Gouverner autrement’’, c’est de s’employer à éliminer les distorsions dans l’économie, de veiller à l’égalité de chances entre les citoyens.

D’autres défis de transparence et des mesures de sûreté pour notre économie seront pris en compte :

– L’augmentation substantielle des ressources internes par un effort de mobilisation plus important des recettes intérieures pour lesquelles des mesures sont envisagées pour leur sécurisation

– La systématisation des contrôles et audits des agences

– La digitalisation des opérations de l’Etat

2- Le contrôle et les audits concerneront aussi les ressources affectées aux collectivités et communautés à la base

– L’amélioration du réseau routier, routes urbaines et rurales

– La construction d’un chemin de fer

3 – L’amélioration de la qualité de vie dans la zone spéciale de Conakry comprend :

– La création d’une nouvelle cité administrative

– Une campagne massive de salubrité dans la capitale

– L’amélioration de la circulation routière

– Un programme ambitieux de logements sociaux

4 -Les initiatives et programmes en faveur des jeunes et des femmes et destinés aussi à préserver notre environnement consistent à :

– La création de 100.000 entreprises pour les jeunes

– La création de fonds d’investissements assortie de programmes de formation pour les jeunes

-La création de fonds, de programmes de formation et de bourses scolaires pour les femmes

-Le lancement de programmes de reboisement

– La planification, au niveau national, de ramassage de déchets recyclables

– La mise en place d’unités de production d’énergie propre »

 

Poursuivant son discours, Alpha Condé annonce : « dans les prochains jours, afin que les 4 priorités définies soient réalisées rapidement, j’envisage de mettre en place à la Présidence de la République, une équipe restreinte hautement qualifiée et pluridisciplinaire. Elle sera chargée de coordonner et impulser toutes les réformes annoncées.

Le Premier Ministre et le Gouvernement, sous mon autorité et ma supervision, ont la mission et la responsabilité de la mise en œuvre effective et rapide de la transformation profonde de notre administration et plus particulièrement de son fonctionnement. Une administration qui pêche par des lenteurs et des lourdeurs nombreuses et est appelée à des mutations profondes pour se qualifier davantage en ressources humaines et méthodes de travail.

Mes chers compatriotes, un audit diagnostic pour identifier les forces et les faiblesses de nos administrations et institutions publiques sur le plan de la qualité des ressources humaines, des moyens techniques et financiers, de l’environnement du travail sera réalisé.

Le but de cette opération de grande envergure est de tenir compte dans le choix des cadres et de leur promotion, dans la nomination aux postes de responsabilité du critère fondamental de l’adéquation des profils et des postes. En clair, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Par ailleurs, je serai plus vigilant et sans concessions à propos de la bonne collaboration à tous les niveaux qui repose sur le respect de la hiérarchie, des responsabilités dévolues à chacun et à tous, de manière à ce que personne n’empiète sur les prérogatives de l’autre, personne ne se sente exclue ou marginalisé dans les équipes de travail et la prise des décisions. Seuls ont leurs places dans les Ministères les fonctionnaires habilités et il n’est pas question que des Personnes nommées pour des tâches précises soient remplacées par d’autres à la discrétion des ministres ou de leurs cabinets.

Avec l’accompagnement de nos partenaires comme la BAD, il est prévu une certification pour les hommes et les femmes dans la fonction publique ainsi que pour les établissements et institutions publiques et parapubliques. Cette démarche permettra de fixer des objectifs clairs à des personnes de qualité qui partagent mon ambition d’accroître, d’ici la fin de l’année et de manière significative, les recettes publiques mais d’accélérer aussi le rythme de développement de notre pays.

Le processus de certification permettra d’attirer les meilleurs Guinéens partout où ils se trouvent et permettra aussi aux intelligences oubliées, aux compétences dans l’ombre d’émerger pour bâtir une administration de performances et de résultats.

Mes chers compatriotes, je recevrai, dans les prochaines heures, les ministres et leurs collaborateurs, les responsables des différentes régies financières du pays pour que chacun comprenne bien son rôle, sa place, la charge spécifique qui lui incombe. Rien ne sera plus comme avant, je l’ai déjà indiqué à plusieurs reprises et à plusieurs occasions. Chaque agent de l’Etat et de notre administration, du plus anonyme au plus illustre, du haut cadre au subalterne, doit être à son poste de travail et à l’heure, attelé à la tâche jusqu’à la fin de son service sans se laisser distraire par aucun moyen de divertissement. Le temps du laisser-aller et laisser-faire et de l’oisiveté dans le service public est révolu.

Nous pourrons ainsi obtenir des résultats et des services de qualité au moyen des nouvelles technologies, de mettre chacun à la place qu’il mérite, de porter la qualité des régies financières et les grands services de l’Etat aux normes et standards internationaux pour une certification en bonne et due forme. »

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...