GUINEENEWS
Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Faranah : sans entretiens, le stade préfectoral est dans un état critique

Impraticable en saison pluvieuse, le stade régional Arphan Wanda Oularé de Faranah, est dans un état de délabrement très poussé. Du portail à la tribune officielle inachevée, en passant par la pelouse, la dégradation est sans précédente.

Sans gazon, sans toilettes en bon état et chute du mûr, le stade souffre de la poussière en saison sèche et de la boue en saison de pluies. Il n’y a nullement aussi un terrain de proximité qui est opérationnel.

Avec son état actuel, cela facilite à la fois la dépravation des mœurs et le retranchement de certains hors-la-loi. On y fume parfois du chanvre indien et de nombreux rendez-vous y sont tenus également. Et cela de jour comme de nuit.

Au grand dam des acteurs du cuir rond et de la jeunesse de Faranah, ville qui a vu naître le premier président de la république de Guinée, Ahmed Sékou Touré.

Interrogé, le directeur préfectoral de la jeunesse de Faranah, fait l’état des lieux : “La commune urbaine de Faranah a un stade de proximité mais ce stade a des problèmes. Parce que d’abord, le stade est inondé pendant la saison pluvieuse, il a problème de niveau de bas de mur. La tribune est inachevée. Ce stade est opérationnel pendant la saison sèche mais pendant la saison pluvieuse, il ne l‘est pas. Au niveau de la commune urbaine, on a des problèmes au niveau des stades de proximité. Dans les différents quartiers aussi, on a ce problèmelà. Parce que dans les conditions normales, tous les quartiers doivent avoir un stade de proximité”.

Stade de Faranah

Par ailleurs, le président du district spécialisé du football de Faranah, revient sur l’importance que joue le sport notamment le football dans l’éducation de la jeunesse. Pour Lancinet Kandé “Si le terrain est aménagé, les gens peuvent y aller. L’importance de terrains de football c’est la santé et le sport. Le sport évite aux jeunes les travers sociaux. Quand tu es au stade de 16 heures à 18 heures, tu ne penses qu’au foot”.

Face au manque d’entretien et de travaux d’extension des terrains de football, le directeur du stade régional de Faranah, Sékouba Condé, lance un appel : “Je lance un appel pressant au gouvernement, à tous les acteurs du football ainsi qu’à toutes les personnes de bonne volonté pour venir en aide afin de rayonner le football à Faranah. Parce que le football est un facteur de rassemblement qui renforce le lien d’amitié entre les jeunes”.

Aujourd’hui, l’état de cette infrastructure sportive donne des larmes aux yeux. Pourtant, les repères ne manquent pas. Avant, Faranah était l’une des pépinières du football guinéen. Mais, de nos jours, la réalité est toute autre et suscite des interrogations. Car le niveau du football baisse du jour au lendemain à tel point que le Sankaran football club se trouve à présent en division d’honneur.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...