Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Conakry : les SAE « Soos le Baobab » pour discuter de l’entreprenariat en Guinée

« C’est comme une réunion des médecins autour des patients, mais sans les patients.» La comparaison faite par Fanta Diaby, présidente de TOogueda, colle bien à  l’événement. Lancé ce mercredi à travers une conférence de presse co-animée par les responsables des structures privées et étatiques Toogueda, Gain, MBM Capital, APIP et la direction national des PME et du contenu local, ainsi que la représentante du portefeuille Projet entreprenant  d’Enabel en Guinée, SOos (lisez sous) le Baobab réuni ce jeudi les structures d’appui à l’entreprenariat en Guinée. Au programme : conférence de presse, master class, panel, table-ronde, Networking…

« SOos le Baobab vient répondre au besoin de synergie des différents acteurs autour de  l’écosystème entrepreneurial en Guinée. L’objectif est d’offrir annuellement un cadre de rassemblement aux différents acteurs pour qu’ensemble nous puissions illustrer les avancées de notre écosystèmeparler des maux de cet écosystème et faire des recommandations pour apporter tout ce qu’on peut apporter de bien à l’écosystème entrepreneurial guinéen », a expliqué Fanta Diaby, la présidente de TOogueda, l’initiatrice de l’événement. Placé sous la tutelle de la direction nationale PME et du Contenu local, l’événement bénéficie d’un apport technique de financière de l’Agence belge de développement, Enabel ; du premier réseau des Business Angels en Guinée, GAIN ; de BMB Capital ; de la Bourse de Sous-traitance et des Partenariats ; de l’Agence de Promotion des Investissements Privés.

Avec pour thème « développer un écosystème entrepreneurial de qualité (défis et enjeux) », il s’agit de la première édition d’un évènement qui se veut annuel. A la conférence de presse de ce mercredi, tous les partenaires ont bien apprécié l’initiative. « Au-delà de la création que nous faisons, on est là aussi pour travailler avec ces structures d’appui qui sont là pour accompagner (les entreprises), pour les rendre plus productives, pour lutter contre ce taux de mortalité (des entreprises)  qui est élevé chez nous », a dit la directrice générale adjointe de l’APIP, Challoub Yolande, pour justifier sa présence à cette conférence de presse.

« Nous sommes en train d’élaborer la charte des services d’appui aux PME. Cet événement va donc nous permettre d’avoir des informations sur les besoins réels des structures d’accompagnement des entreprises pour pouvoir accompagner à mieux encadrer les PME… », a apprécié madame Sangaré Fanta Bérété, directrice nationale des PME et du Contenu local. « [Pour nous] Il s’agit de poursuivre nos efforts pour vous proposer des appuis décentralisés et accessibles », dira pour sa part Marine Abondance d’Enabel, qui soutient déjà l’écosystème entrepreneurial guinéen à travers le projet Guinée Créative.

Membre fondateur de GAIN (Guinean Angel Investors Network) et directeur de Trustee sas –  partenaire de TOogueda, Ibrahima Kalil Kaba se voit engagé par le thème de SOos le Baobab.  « Ce thème nous engage. Il est donc important pour nous de nous tenir auprès d’eux pour leur apporter notre expertise sur l’écosystème guinéen et partager nos expériences », a-t-il dit. « Je tiens dans un premier temps à encourager TOogueda pour l’initiative. C’est salutaire. Il n’y a pas mal d’initiatives qui sont mises en place pour faire la promotion de l’entrepreneuriat et de nos PME, mais qui malheureusement ne sont pas agrégées en synergie pour pouvoir avoir un meilleur impact. C’est déjà à saluer… », a apprécié Mouctar Bah de MBM Capital…

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...