Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Bras de fer commercial entre EDG et ETI : qui paiera les frais ?

Le coup pris par les relations commerciales entre ETI et EDG ces dernières semaines, risque de leur être fatal. En effet, la tentative de rétablissement du service internet de l’opérateur ETI s’est heurté à un refus catégorique de la part des dirigeants de la Guinéenne d’électricité (EDG) qui semblent être passées à autre chose.

Pour rappel, il y a un peu plus de deux semaines, sur un coup de tête, ETI avait coupé le service internet de l’un de ses plus gros clients, Electricité de Guinée. Intimant à cette dernière de régler sans délai une facture de plus de 4 milliards de francs guinéens. Mais c’était sans compter avec la position de la nouvelle équipe dirigeante de l’entreprise publique en charge de l’électricité dans le pays. En tout cas, de source bien informée, en réaction à cette « pression commerciale » de la part d’ETI, la direction générale d’EDG a décidé de payer la facture, pas en totalité, mais la partie qu’elle reconnaît devoir à son fournisseur. Invitant de passage ce dernier de mettre à contribution ses services financiers pour une opération de rapprochement en vue de tirer le reste au clair.

Jusque-là, tout semblait aller. D’ailleurs l’opérateur ETI, sans doute satisfait de sa démarche qui lui permet de récupérer au moins une partie de son dû, alors en souffrance chez le client comme c’est souvent le cas quand l’Etat est client, confie notre source, était dans des dispositions de « reconnecter le client au réseau internet ». Seulement voilà, à la grande surprise du fournisseur, il n’avait plus la possibilité de rétablir la connexion, nous explique-t-on.

En effet, dans la foulée, les dirigeants d’EDG ont décidé de se passer des services d’ETI pour se doter de l’internet auprès d’un autre opérateur de la place.

Ce n’est pas tout. Parallèlement à la solution « palliative », instruction est donnée à tous ses services de ne pas répondre aux appels et autres correspondances écrites d’ETI. Laissant entendre que le différend va devoir se régler à la justice.

Tout comme à EDG, le service de communication d’ETI sollicité par Guineenews garde le profil bas encore. Probablement eu égard au gros contrat en jeu. Sans oublier la sensibilité des problèmes d’électricité en cette période d’étiage. Au téléphone, M Diallo nous réitère une position préalablement exprimée sur le sujet, c’est-à-dire qu’ETI ne parle pas de ses partenaires commerciaux dans de telle circonstance. Avec une nouveauté tout de même. Elle invoque cette fois-ci « des obligations de confidentialité… » Reste à savoir jusqu’à quand ce principe tiendra ? Et que risque la clientèle au bout de ce bras de fer ? Surtout avec la bataille autour des factures contenant des montants censés être pris en charge par l’Etat, dans le cadre de la riposte contre le coronavirus…

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...