Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Attaque sur la nationale Labé – Conakry : Un chauffeur tué et plusieurs blessés enregistrés

Face à cette énième attaque enregistrée dans la nuit du jeudi au vendredi qui a coûté la vie à un chauffeur. Les professionnels du secteur se sont massivement mobilisés ce samedi 26 novembre 2022 pour aller exprimer leurs ras-le-bol à la première autorité de la région administrative de Labé.

A chaud, le gouverneur a promis de trouver une solution radicale à cette insécurité qui devient de plus en plus grandissante.

Mamadou Aliou Diallo chauffeur, le chauffeur du taxi attaqué tente de relater la scène. « Ça s’est passé dans la nuit du jeudi alors que je me rendais à Conakry. Arrivé à Tamagaly boucherie, 5 personnes à moto nous ont rattrapés et ils ont aussitôt tiré sur les pneus et la voiture fut aussitôt immobilisée. C’est ainsi qu’ils nous ont mis au respect et ont pris tout ce qu’on avait comme bien c’est-à-dire de l’argent, des téléphones, ils ont tout pris. Pour l’instant on n’arrive pas à évaluer le montant emporté mais c’est au moins 7 téléphones qui ont été arrachés », soutient-il.

Et de poursuivre, le chauffeur explique comme il a reçu deux balles et comment son ami lui a succombé. « Les assaillants étaient à bord de deux motos. Il y a eu des blessés comme moi et un mort, il s’agit d’un jeune de Roumirgo à Thyndel ici dans la commune urbaine de Labé. Ce sont les balles qu’ils tiraient qui nous ont atteintes, nous on a été blessé et l’autre a succombé. Une balle m’a même touché à la tête et au pieds. Le jeune qui est décédé a été atteint au ventre et à la main, il s’appelle Boubacar Siddy » ajoute le chauffeur qui se tord toujours de douleur.

Au sortir de la rencontre avec le gouverneur de région, Maitre Mamadou Tanou Nadhel Diallo le secrétaire général du syndicat du transport et mécanique général de Labé semblait optimiste. « Comme vous avez vu l’attroupement, c’est un de nos chauffeurs qui a été fusillé au niveau de Mamou et il y a eu un mort. Et il s’agit d’un autre chauffeur qui se rendait à Conakry pour récupérer un véhicule. Donc, l’attroupement là c’est les chauffeurs qui sont venus rencontrer monsieur le gouverneur qui les a bien reçus et a promis qu’ils vont mettre les points sur les I par rapports à ces attaques », déclare-t-il.

« Donc, on s’est convenu qu’il y aura une réunion d’urgence mardi prochain entre les autorités de Mamou et les autorités de Labé parce que maintenant les attaques c’est au quotidien. Car seulement en cette semaine, nous avons enregistré 3 attaques. Donc, c’est quotidien. Ils attaquent les chauffeurs, ils les tuent et les dépouillent de tous leurs biens » dénonce maître Tanou Nadhel.

En attendant cette réunion d’urgence, les chauffeurs de la nationale Labé – Conakry exercent la peur dans le ventre.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...