Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Après la mort de 17 étudiantes, le gouverneur Boundouka Condé présente ses condoléances à l’ISAV de Faranah

Un accident meurtrier dans la préfecture de Kindia notamment à Souguéta a plongé l’Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah dans une tristesse totale. Dans ce drame, près d’une vingtaine d’étudiants de l’ISAV de Faranah ont perdu la vie. Ce lundi 7 novembre, le gouverneur de la région administrative de Faranah et sa suite se sont rendus dans cette institution d’enseignement supérieur pour présenter les condoléances et partager ce moment douloureux avec la population estudiantine. 
Sur le lieu, le gouverneur Boundouka condé s’est exprimé en ces termes :  « Ce qui nous est arrivé, nous sommes tous des croyants, nous ne pourrons que remercier Dieu et s’en remettre à Lui. C’est Lui qui a donné et c’est Lui qui a repris. À celà, je voudrais vous présenter toutes mes condoléances au nom de nos autorités supérieures. Ce qui est arrivé, c’est à moi que c’est arrivé en tant que première autorité de Faranah. Dix-sept personnes d’un établissement disparues subitement, il est difficile de se prononcer. Je prie Dieu le Tout Puissant de vous donner la chance de terminer les études. Ceux qui sont morts, on y peut rien. Que Dieu accepte leurs âmes au paradis. »
En larmes, Professeure Mabintou Touré, Directrice Générale de l’ISAV de Faranah a dit avoir « le coeur meurtri. Ce sont nos enfants qui sont partis. Vous imaginez, une mère perd 17 enfants à la fois, c’est vraiment dommage. Ces enfants se sont embarqués pour venir chercher la connaissance et Dieu en a décidé autrement. Je demande aux familles biologiques des victimes et à la famille estudiantine d’être fortes. Ce qui est arrivé, c’est Dieu qui a voulu. Chacun attend son jour. Dieu a voulu que ces étudiants partent dans ces conditions-là . C’est toute la famille universitaire qui est endeuillée. »
Makan Kourouma, président du conseil général des étudiants a, de son côté, interpellé les « autorités guinéennes à renforcer la sécurité routière surtout la circulation des gros camions pendant la journée. Nous interpellons l’État de prendre des mesures nécessaires pour atténuer ces cas d’accidents. »
Faut-il rappeler que l’année dernière, plusieurs étudiants du même institut de Faranah ont péri dans un accident à Macenta alors qu’ils ralliaient leurs villes d’origine pour les vacances après neuf mois d’études.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...