Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire Lt Alpha Amadou de la marine : le décès établi, famille et hiérarchie divisées sur les circontances

Ce qui était une rumeur est désormais établi. Le Lieutenant Alpha Amadou Oury DIALLO, né le 05/11/1987, Officier de la marine nationale, en service à la brigade des unités flottantes, ingénieur électricien de formation, est mort. Mais derrière cette certitude, entre doutes et suspicions, l’on ne se sait plus à quel saint se vouer.

Selon sa famille, «le mercredi 14 juillet 2021, le lieutenant Alpha Amadou Oury DIALLO, en permission de repos après une mission de patrouille en haute mer, a quitté son domicile de Sangoyah à 7 heures du matin. Il a déposé sa fille à l’école et a pris la direction de la ville pour déposer sa femme au ministère de l’Economie et des Finances.

En cours de route, il reçoit des appels téléphoniques de son service lui demandant de se rendre au bureau. Tout en manifestant son étonnement à sa femme (devoir travailler ce jour dans la salle des machines), il indique à son interlocuteur téléphonique qu’il est en chemin et qu’il ne tardera pas à arriver.

Il a déposé sa femme à destination à 8h 35 avant de prendre la direction du port.

Aux alentours de midi, une rumeur parvient à la famille indiquant qu’il est impliqué dans un incident en mer et que son corps n’est pas retrouvé.

Quelques temps après une délégation, composée du Colonel SOW, le colonel chef de brigade, et de trois autres agents de la marine, s’est présentée au domicile familial.

Cette délégation annonce le décès du lieutenant Alpha Amadou Oury DIALLO et indique que des recherches sont en cours pour retrouver son corps.

Dans la description des circonstances de son décès, la délégation indique ceci :

« En mission pour dépanner un bateau sur le quai du port, aux alentours de 09h du matin, le lieutenant Alpha Amadou Oury DIALLO aurait eu un malaise et il aurait piqué une crise dans la salle des machines du bateau. A la suite de ce malaise, ses collègues l’auraient fait monter sur le pont du bateau. Une fois sur le pont, il serait devenu violent et se serait débattu de ses collègues pour sauter dans l’eau. Aussitôt, un membre de l’équipe aurait plongé pour tenter de le récupérer. Quelques temps après, ce dernier serait remonté pour dire qu’il ne l’a pas retrouvé. »

Le lendemain, jeudi 15 juillet 2021, la même délégation ayant toujours à sa tête le colonel SOW s’est à nouveau présentée au domicile familial avec un sac de riz, un bidon d’huile, un carton de tomate et une enveloppe en guise de condoléances sans aucune notification écrite des autorités.

Le vendredi 16 juillet 2021, sans nouvelle de la part de son service, son frère ainé s’est rendu à l’état-major de la marine afin de s’enquérir des circonstances de sa disparition.

Lors de cette visite, Il n’a pas été reçu par l’état-major. Les informations collectées ne concordent pas. Par exemple, à la question de quels vêtements il portait, certains ddisaient u’il était vêtu de la tenue de mécanicien tandis que d’autres ont précisé qu’il portait une culotte.

Nous sollicitons le soutien des médias et des autorités de ce pays pour savoir la vérité sur les circonstances de sa disparition ce mercredi 14 juillet 2021».

Joint au téléphone par Guineenews ce dimanche 18 juillet 2021, Alphajo Diallo, oncle du défunt informe d’une certaine évolution. «Les services de la médecine légale l’ont confirmé  le décès à partir des signes distinctifs que la famille a énumérés», confie-t-il.

Pour les circonstances qui restent à élucider, selon notre source, «la famille a pris un avocat en vue de porter plaine ». Monsieur Diallo trouve « l’attitude de la marine inadmissible, regrettant que la hiérarchie ait refusé tout contact avec les membres de la famille qui s’est rendue sur les lieux. Se contentant d’une délégation qui vient annoncer le décès alors que le corps était encore recherché ».

Joint par Guineenews, le DIRPA (directeur de l’information et des relations publiques des armées) garantit que la hiérarchie qui reste aux côtés de la famille en ces moments difficiles ne veut entretenir aucune polémique sur le sujet. Néanmoins, il marque son étonnement sur ce que «la famille appelle information officielle alors que la hiérarchie est allée présenter des condoléances à la famille avec délégation conduite par un Colonel de la marine».

Pour la suite, Aladji Cellou Camara, tout en admettant que «les circonstances prêtent à équivoque», joue la carte de la solidarité. «Nous n’entretenons aucune polémique autour de ça parce que c’est malheureusement un incident tragique. Dans ce sens, nous compatissons à la douleur de la famille, et nous ferons en sorte que les enquêtes puissent déterminer les circonstances dans lesquels le drame a pu se produire ». Précisant que «les enquêtes sont ouvertes « .

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...