Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire audio d’Ousmane Gaoual : Mme Fatou Baldé Yansané menace de porter plainte

Un audio de plus de 10 min dans lequel Ousmane Gaoual Diallo, ministre des Télécommunications et porte-parole du Gouvernement, charge Cellou Dalein Diallo, est devenu viral sur les réseaux sociaux. Dans ledit audio, attribué donc à l’ancien Coordinateur de la cellule de communication de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le nom Fatou Baldé, cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, a été évoquée. Celle-ci, dont le mari est un vice-présidents de l’UFDG, a animé une conférence de presse ce 14 octobre pour réagir à cette actualité.

«J’ai suivi avec beaucoup d’étonnement et de stupéfaction un audio attribué à Ousmane Gaoual Diallo, devenu viral sur les réseaux sociaux, qui dit que mon mari serait allé le voir pour me faire nommer ministre, mais qu’entre-temps, il m’a fait nommer Secrétaire générale. Premièrement, je ne suis pas Secrétaire générale. Donc, je ne peux pas comprendre qu’on dise avoir fait nommer une personne sans même savoir le poste qu’elle occupe. Cela même prouve que c’est du mensonge.

Deuxième chose, mon mari n’a jamais demandé un service à ce monsieur. Et moi personnellement, il n’a jamais été question de voir qui que ce soit pour ma promotion. Je n’ai pas besoin d’être pistonnée pour ça. Je suis désolée, la personne qui a dit que mon mari est allé la voir pour moi a menti. Je suis formelle, qu’elle a menti. C’est un gros mensonge», a réagi Mme Yansané Fatou Baldé.

La Cheffe de cabinet dit qu’elle se réserve le droit de porter plainte contre Ousmane Gaoual pour diffamation : «Si cela continue, je me réserve le droit de le poursuivre pour diffamation. Je ne peux pas aller faire des études jusqu’à avoir des diplômes comme j’en ai eu, travailler pour ce pays, travailler pour les institutions internationales, être cheffe d’entreprise et que ce soit lui qui aille me défendre quelque part pendant que lui-même, se cherchait là-bas. Je suis désolée mais c’est du mensonge.»

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...