GUINEENEWS
Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Sanctions de l’UE contre Dadis & Cie : le défi que l’AVIPA demande à Alpha Condé de relever

Si elles accueillent favorablement les récentes sanctions de l’Union Européenne (UE) ciblant cinq des responsables de la junte d’alors, pour les victimes des événements du 28 septembre 2009, l’objectif reste le procès. C’est ce que nous retenons de la réaction de la présidente de l’association des victimes parents et amis du 28 septembre.

Au téléphone de Guinéenews, Asmaou Diallo se félicite de la décision concernant le capitaine Dadis Camara et de quatre de ses collaborateurs d’alors.  A savoir Colonel Claude Pivi, Colonel Tiégbora Camara, lieutenant Toumaba Diakité et Colonel Chérif Diaby.

Pour rappel, dans une lettre datée du 12 mai dernier le haut représentant et vice-président de la commission européenne a informé que les 5 personnalités concernées sont interdites de séjour dans l’espace Schengen et que leurs avoirs sur le territoire européen sont gelés.

Sur le même sujet

Dans sa réaction, la présidente de l’AVIPA considère que cette décision « est une très bonne nouvelle pour nous d’autant plus qu’on a pensé qu’on s’acheminait vers un procès en 2021, mais cela ne s’est pas passé comme nous l’avons souhaité ».

Insistant sur la satisfaction qu’elle trouve dans ce nouveau développement, Asmaou Diallo dit « espérer que cela ne va pas se limiter à ces cinq parce que ce n’est pas les 5 là seulement qui sont concernés ». Rappelant que « par exemple il y a eu 13 inculpés dans le dossier du 28 septembre ». Et que, ajoute-t-elle, « on aimerait que l’union européenne fasse plus et que d’autres pays expriment leur position aussi sur la question ».

 A l’échelle nationale, la présidente de l’AVIPA estime qu’il est temps que « l’Etat fasse le nécessaire pour qu’on connaisse la vérité finalement. » Et d’inviter le président Alpha Condé à « relever le défi vis-à-vis de ceux qui disent qu’il ne veut pas organiser ce procès. »

A noter que, selon des ONG nationales et des institutions internationales, les événements du 28 septembre 2009 ont fait 157 victimes, sans compter plusieurs centaines de blessés et des dizaines de femmes violées.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...