jeudi, 30 mars 2017, 02:41 GMT
Facély Kalman Kéita

Correspondant à Faranah, Tél 620 00 56 66

Facély Kalman Kéita

Faranah-ligue 2 : le Milo FC bat le Sankaran FC 2-1

lun, 13 Mar 2017, 15:00

sankaranSans souffrance, le Milo de Kankan a battu face au Sankaran FC de Faranah le Samedi 11 mars 2017 sur son propre terrain Arfan Wanda Oularé. C’est au compte de la 13ème  et dernière journée du championnat national aller ligue2 professionnelle. C’est à 16  heures que le coup d’envoi de ce match a été donné par le Sankaran FC  assez démembré devant un public moyennement mobilisé.

 

Lire plus

Faranah-Ligue2: Sankaran FC étrille FC Séquence 3-0

lun, 13 Fév 2017, 17:05

Au terme d’un superbe match, du point de vue technique et intensité, le Sankaran FC a répondu de la meilleure des manières le FC Séquence grâce aux qualités individuelles de sa ligne d’attaque. Cette rencontre s’est jouée le 11 février en ouverture de la 10ème journée de la ligue professionnelle de deuxième division au stade régional «Arfan Wanda OULARE » de Faranah.

 

Lire plus

N’Zérékoré : c’est parti pour le forum régional sur la cohésion sociale et l’unité nationale

mer, 25 Jan 2017, 20:08

Le forum régional sur la cohésion sociale et l’unité nationale a été lancé officiellement ce mardi 24 janvier 2017 dans la salle polyvalente du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de N’zérékoré. C’était en présence du directeur national des droits de l’homme, des libertés publiques et de la citoyenneté, N’famara Camara entouré des autorités locales a constaté Guinéenews à travers sa rédaction régionale.

 

Lire plus

Faranah : une quadragénaire se donne la mort par pendaison

dim, 8 Jan 2017, 22:58

Le suicide commence à gagner du terrain à Faranah, ville située à environ 500Km de la capitale Conakry. Trois mois après la découverte du corps d’un homme complètement décomposé dans le bas-fond au quartier Tonkolonko 2, secteur Kinsambou, c’est une femme âgée de 45 ans qui s’est donné la mort par pendaison dans sa chambre à coucher, a-t-on appris sur place.

Lire plus

Faranah : le Directeur Préfectoral de l’Education passe le témoin à son successeur

dim, 8 Jan 2017, 22:03

faranahLe Directeur préfectoral de l’éducation de Faranah (DPE) sortant, Kabinet Madé Fofana a passé hier samedi 7 décembre 2017 le témoin à Daouda Doumbouya qui était jusque-là le Chef section pédagogique, un poste qu’il cumulait depuis peu avec celui de DPE par intérim.  Cette cérémonie, qui s’est tenu dans la salle de conférence de la DPE,  a regroupé l’ensemble des chefs d’établissement, des enseignants, partenaires du système éducatif et associations des parents d’élèves et amis de l’école…, a-t-on constaté.

 

Lire plus

Tronçon Faranah-Dabola : un véritable chemin de croix pour les usagers qui ont le sentiment d’être abandonnés par l’Etat

lun, 17 Oct 2016, 12:21

La route Faranah-Dabola distante d’environ 108km, n’a jamais connu de bitume de l’indépendance à nos jours. Depuis plusieurs années, ce tronçon n’est pas reprofilé. Un véritable casse-tête pour les usagers, tel est le constat fait par Guinéenews.   

 

Se déplacer  aujourd’hui entre ces deux villes historiques, c’est courir d’énormes risques pour sa vie. Le tronçon est complètement dégradé. Pratiquer cette route qui n’a pas de caniveaux et qui est jonchée de nids-de-poule par-ci et de boue par-là, tient d’un véritable parcours du combattant.

 

Confrontés à d’énormes difficultés, les chauffeurs, leurs apprentis et les passagers se trouvent abandonnés avec leurs bagages tout au long de l’axe en pleine brousse en raison des pannes récurrentes. Parfois, certains chauffeurs sont obligés de prendre la poudre d’escampette pour échapper à la colère de leurs passagers.

 

A cause de son très mauvais état, les frais de transport sur ce tronçon restent parmi les plus chers de la région alors qu’il reste en dépit de tout, la voie la moins distante possible entre Faranah et Dabola.  

Par civisme, les communautés riveraines s’investissent souvent pour colmater certaines parties de la route devenues trop critiques.  Pour un tronçon de 108 km, il faut 7 à 8 heures de trajet en voiture.  «Cela nous fait deux jours  que nous sommes en brousse pour rallier Djallakoro. La route est défectueuse. Partout, elle est couverte de flaques d’eau. Nous souffrons énormément. Je demande autorités du pays de penser à cette route pour sa réhabilitation », a lancé Yakouba Traoré. 

 

Pour Mahawa Camara, une usagère de cette voie avec sa moto, cette route est devenue très dangereuse à cause son état de défectuosité. «J’ai l’habitude de parcourir ce tronçon en 2 heures mais aujourd’hui, il me faut 4 heures. L’état actuel de la route n’est pas bon pour notre santé mais aussi pour la vie de nos engins », a-t-elle témoigné.

 

Face à cette triste réalité, les usagers de la route et les populations riveraines demandent à ce que l’Etat se penche rapidement sur leur misère. Faute de quoi, cette route nationale va bientôt être coupée, obligeant ses usagers dans les deux sens au niveau de deux préfectures de faire un long détour avec tout ce que cela comporte comme corollaires en termes d’économie et de temps pour pouvoir assurer les trafics entre eux.  

De retour de Dabola, Facély Kalman Kéita pour Guinéenews

Lire plus