Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Violences à Conakry : Encore une victime collatérale à Hamdallaye (famille)

Après un calme précaire ce matin, les riverains de l’autoroute Le Prince a renoué  avec les violences sur fond d’usage d’armes létales dans le maintien d’ordre. Au moins, un autre décès a été enregistré le long de l’axe, notamment entre Hamdallaye et Bambéto.

De sources concordantes, il y a eu une victime en fin de matinée de ce vendredi 21 octobre. Amadou Bah, c’est son nom, était gérant d’un bar café. Il aurait reçu une balle pendant qu’il fermait sa place à cause des événements violents qui interviennent depuis avant-hier soir mercredi, la veille de la manifestation dite pacifique du FNDC (dissous) qui a tourné aux affrontements entre manifestants et agents en tenue.

Autant dire qu’il n’était pas mêlé aux mouvements en cours le long de l’autoroute le prince.

Son jeune frère joint par Guineenews au téléphone confirme la mort par balle de son frère. «Nous sommes en train d’acheminer le corps à la morgue», déclare Amadou Diouldé qui explique que son défunt grand frère, «a reçu une balle au niveau du ventre, côté droit».

A la question de savoir à quel corps appartient celui qui a tiré sur Amadou Bah, notre interlocuteur qui précise qui le drame n’est pas survenu à sa présence, n’a pas été à même donner ce détail.

D’autres sources consultées par Guineenews laissent entendre qu’Amadou Bah ne serait pas la victime des exactions.

En attendant une confirmation ou une infirmation de la part des autorités, il faut rappeler que  le front nation de la défense de la constitution (FNDC) avaient établi un bilan de 3 morts au compte de la journée d’hier. Des informations corroborées par le ministre de la Justice qui, un communiqué à cet effet, a fait injonction au parquet général près la cour d’appel de Conakry, d’engager ou faire engager des poursuites judiciaires en vue d’élucider les cas de décès.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...