Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Violation du couvre-feu en Guinée : mieux vaut être star qu’opposant 

Arrêtée le week-end en compagnie d’un groupe de spectateurs, l’artiste Lega Bah a été finalement placée sous contrôle judiciaire pour « violation des mesures d’urgence sanitaire ». Les autres ont été conduits à la Maison centrale en attendant leur procès. Pourquoi placer l’unique sous contrôle judiciaire et conduire les autres compagnons en prison ? Devant la presse, le contrôleur général de police Boubacar Kassé a expliqué cette décision par « le statut particulier » de l’artiste. « Compte tenu de son statut particulier, elle a été entendue régulièrement de la même manière que toutes les autres avant d’être placée sous contrôle judiciaire… », a-t-il dit.

Le 09  août dernier, l’opposant Sorya Bangoura, arrêté trois jours plus tôt pour « entrave aux mesures sanitaires d’urgence » a fini par être incarcéré à la Maison centrale de Conakry. Et doit encore attendre la fin des vacances pour son jugement. Aller en prison pour violation du couvre-feu dépend donc de son statut en Guinée ? Et pour tous qui sont réfractaires au couvre-feu sanitaire, il faut surtout s’en méfier quand on est opposant. Comme pour dire que dans ce pays, il y a des interpellations à géométrie variable dans les patrouilles policières s’inscrivant dans le cadre du respect du couvre-feu.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...