Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Transport : « aucun aéroport n’est certifié en Guinée », déclare le ministre Yaya Sow

C’est la quintessence de l’information inédite rendue publique par le ministre des Transports et des Infrastructures. Yaya Sow insiste, persiste et signe que même l’aéroport Ahmed Sékou Touré de Gbessia n’est pas certifié. Il met en cause « l’incompétence » des entrepreneurs qui tentent en vain de corriger cette situation rapporte la rédaction régionale de votre quotidien électronique Guinéenews basée à Labé.

« Naturellement, des contrats avaient été octroyés à des entrepreneurs pour reprendre les aérodromes régionaux. Mais manifestement, ils sont tous incompétents. Pour construire un aéroport, ça demande de l’expertise, ça demande des connaissances et ça demande des équipements. Si l’aéroport de Labé, c’est un exemple c’est valable pour tous les autres ; s’il n’est pas bien fait l’aéroport ne sera pas certifié. Donc, ils n’autorisent pas qu’un avion descende ici à Labé pour aller à Dakar ou à Bissau. C’est l’agence de sécurité de la navigation aérienne des pays francophones en dehors de la Guinée. La Guinée n’est pas membre de cette agence ; mais ce sont eux qui autorisent les survols et les atterrissages », précise le ministre Yaya Sow.

Sur le même ordre d’idées, le ministre des Transports enchaîne. « Aucun en Guinée, même l’aéroport Gbessia n’est pas certifié. Donc, ça ce n’est pas normal. Mais, on est en train de mettre à niveau l’aéroport Gbessia de Conakry. Il y a un projet d’extension et de modernisation de l’aéroport. Maintenant en ce qui concerne les aéroports régionaux, nous allons commettre d’autres experts pour faire ce travail. Ceux que j’ai vus là, ils ne peuvent pas faire ce travail. Ils n’ont ni les connaissances, ni les habilitations nécessaires pour construire des aéroports. Pour la certification, ils devraient demander aux gens qui ont fait l’aéroport de donner leur diplôme. Aucun d’eux n’a un diplôme pour faire un aéroport », regrette-t-il.

Et de poursuivre : « ils ont reçu des avances démarrage. Ce qu’on peut faire c’est de leur demander peut-être, parce que manifestement ils risquent de ne pas rendre cet argent, ce n’est pas nous qui les avons payé, c’est le régime défunt. C’est de faire les enceintes des aéroports, les murs ou les voies d’accès aux aéroports. Mais ils ne peuvent pas construire des aéroports. Ils ne sont pas qualifiés, ils n’ont pas les habilitations pour faire ça », insiste Yaya Sow.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :