Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Transition : face aux artisans, Dr Dansa Kourouma exprime ses attentes à la corporation

Le président du Conseil  national de la transition (CNT) hier samedi 2 juillet 2022, les artisans de la Guinée. L’objectif était non seulement de les sensibiliser sur la tenue d’une transition apaisée mais aussi avoir leur plaidoyer dans le cadre de la rédaction d’un projet de loi inclusive.

Selon Dansa Kourouma, la rencontre d’hier « s’inscrit dans le cadre des valeurs prônées par le Cnrd à savoir la bonne gouvernance, la transparence, et le rassemblement. On ne peut pas rencontrer les autres couches sociales sans vous rencontrer aussi vous qui êtes du secteur informel. Donc nous venons vers vous pour vous faire part de nos ambitions, connaître vos préoccupations afin de nous aider à rédiger une nouvelle Constitution qui prendra en compte la préoccupation de toutes les couches sociales et quaucun président ne pourra changer tout seul dans l’avenir”.

Dr Dansa Kourouma a dit aux artistes que son institution a besoins de connaître les avis et préoccupations des artisans “afin que vous puissiez aussi être des gardiens de la constitution. Parce qu’on ne peut pas être gardien de quelque chose dont on ne connaît pas le contenu. En faisant vos plaidoyers, nous pourrons par la suite voir comment prendre des dispositions pour les programmes qui viennent et dans l’élaboration du budget afin que les artisans et leurs conditions de vie soient pris en compte”.

Dans son discours, le président de la Fédération nationale des artisans de Guinée (FENAG), s’est réjoui de l’initiative avant de faire part des préoccupations de sa corporation.

Pour Elhadj Boubacar Fofana, les « artisans ont écouté avec beaucoup d’attention votre intervention et sont vraiment satisfaits du CNT. Il a ensuite présenté les préoccupations des artisans qui sont entre autres “le manque d’accès aux commandes publiques, le manque d’appui technique et financier dans les foires et expositions,  la non prise en compte de l’artisanat dans le budget d’investissement national, la menace extérieure contre les produits artisanaux, le problème des déguerpissements des ateliers artisanaux sur tout le territoire national, l’insuffisance de la formation et le perfectionnement accordés aux artisans, l’insuffisance des infrastructures artisanales et équipements de pointe”.

C’est pourquoi, dit-il, nous sollicitons auprès du gouvernement la prise en compte de ces différents points qui sont les véritables préoccupations des artisans. Octroyez 20% de la commande publique aux artisans de Guinée; l‘inscription de l’artisanat dans le budget national de l’investissement, la protection de certains produits artisanaux, prévoir dans l’urbanisation de la Guinée des zones artisanales, à l’image des zones industrielles, assurer la formation et l’accompagnement des artisans dans leurs différents projets, la construction et l’équipement des villages artisanaux et centres de formation artisanales, l’appui technique et financier des artisans lors des foires et expositions”.

Ainsi, après avoir écouté les différentes préoccupations des artisans, Dr Dansa Kourouma a rassuré ses hôtes de les aider à la limite du possible en faisant, « un rapport pour remonter au président de la transition, à son Premier ministre et tout son gouvernement. Nous nous souviendront de vous aussi dans la rédaction des nouveaux projets de loi« . Enfin, il exhorté les artisans à la bonne collaboration pour une transition réussie.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...