Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Transition : Dr Fodé Oussou Fofana demande la dissolution du CNT

La mise en place d’une commission ad hoc pour la rédaction d’un projet de constitution suscite de l’indignation chez certains acteurs politiques. C’est le cas du vice-président de l’Ufdg, Dr Fodé Oussou Fofana. Cet ancien député se demande “si Dr Dansa Kourouma veut sortir par la grande porte ou par la fenêtre ?”.

Pour lui, “on ne peut pas être président du CNT sans connaitre les missions de l’institution qui est chargée d’élaborer et d’adopter la nouvelle constitution et les lois organiques nécessaires à l’organisation des élections donc au retour à l’ordre constitutionnel.”

Dr Fodé Oussou Fofana affirme que la mise en place d’une commission ad hoc “n’est pas écrit dans la charte ni dans le règlement intérieur”. C’est une tâche qui revient plutôt soit au gouvernement ou à la Commission des lois du CNT.  “Ça c’est le b.a.b.a. il sait que l’avant-projet de constitution peut être élaboré par le gouvernement sous forme de projet de lois ou par la commission des lois du CNT sous forme de proposition de lois. Je le dis en tant qu’expert parce que j’ai été le président du goupe parlementaire de l’opposition pendant six ans à l’Assemblée nationale”,  précise l’ancien député de l’Ufdg.

Ce n’est pas parce qu’on est président du CNT qu’on peut s’asseoir et inventer des choses. C’est un manque de respect de la première autorité du CNT qui baffoue son propre règlement intérieur. C’est la première des choses. La deuxième chose, c’est la composition de la commission. Quand on la regarde, les cinq personnalités choisies comme personnes ressources sont nommés membres par le président du CNRD, il met trois personnes qui sont proches de lui, ensuite, il ajoute le Secrétaire général du Parlement et le président de la Commission logistique”, déplore le vice-président de l’Ufdg.

Avant de regretter la mise à l’écart de “la personnalité désignée par le Barreau de Guinée, Me Mohamed Traoré. Il (Dansa) met dehors tous ceux qui sont capables de réflechir et de lui prpoposer quelque chose de bien. Il met des bénis oui-oui, des gens capables de faire le sale boulot. Certains ont participé à la rédaction de la constitution de 1990, ils ont obtenu des postes, ils ont participé aussi à la rédaction de la constitution de 2010. Ce sont les mêmes personnes qui sont choisies comme personnes ressources.”

Pour Dr Fodé Oussou, “l’objectif de Dansa, c’est quoi, faire retarder la transition. Car, il sait que les gens n’accepteront pas la commission ad hoc. Il sait tout ce qui sortira de cette commission ad hoc ne sera pas accepté. (…). Ils vont mettre des choses dedans qui vont créer des troubles à l’ordre public. Il va donner la possibilité à certaines personnes d’être candidates qui n’avaient pas l’intention d’être candidates”.

Dans le même cadre, il conseille au président du CNT de “faire beaucoup attention pour ne pas être à l’origine des troubles dans ce pays. C’est un conseil d’un expert parce que les gens ne sont pas dupes. On sait le rôle de la commission des lois. Il faut qu’il sache le rôle dévolu à la commission des présidents, au bureau, comment une assemblée fonctionne. Jusqu’aujourd’hui, on se rend compte que rien n’est fait au CNT. Au lieu de travailler, c’est aller dans les universités, aller raconter qu’on va créer deux partis politiques. Son objectif, c’est juste pour gagner en temps”.

En fin, dira Dr Fodé Oussou, l’absence des lumières comme Pr Salifou Sylla et l’ancien Premier ministre, Lamine Sidimé est “une honte”. “Tous ceux qui ont accepté d’avoir leurs noms dans cette commission ont perdu l’estime et la confiance du peuple. Je demande aujourd’hui la dissolution du CNT et choisir des juristes capables de rédiger une constitution en un mois”, a conclu le vice-président de l’Ufdg.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...