Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Trafic international de drogue en Guinée : six dossiers sont devant la justice (Procureur)

« La Guinée n’est pas un paradis pénal dans le cadre de la lutte contre la drogue. La Guinée n’est pas un paradis pénal dans la mesure où nous disposons d’une législation forte et adaptée pouvant nous permettre de réprimer le trafic de drogue ».

Ces propos sont du Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Mafanco tenus ce mardi 22 février 2022, à Conakry, tout en se targuant du fait que le pays dispose également d’institutions et structures fortes pouvant permettre aux magistrats de mener des investigations, d’engager des poursuites judiciaires et de juger les présumés auteurs du trafic de drogue.

« Je m’en vais vous dire que dès que j’ai pris fonction à la tête du Parquet de Mafanco, j’ai fait de la poursuite des infractions liées à la drogue l’une des priorités. A ce jour, parmi les dossiers qui sont pendants dans nos juridictions, toutes les personnes poursuivies sont détenues à la Maison centrale de Conakry. Depuis ma prise de service, mon Parquet n’a jamais accepté qu’il y ait une mise en liberté relativement à ces dossiers », a informé Abdoulaye Israël Kpoghomou.

Réitérant sa position face aux différents dossiers liés au trafic de la drogue, il a indiqué que relativement aux instructions faites par le Parquet, il a toujours défendu la thèse selon laquelle les personnes poursuivies et dont les procédures sont pendantes (…) restent en détention jusqu’à ce qu’ils comparaissent devant les juridictions.

« Et je vous rassure que ces procédures seront gérées avec rigueur et que les principes fondamentaux qui gouvernement la conduite des procédures seront respectés. Entre autres, le principe de la présomption d’innocence, le principe de respect des droits de la défense, sans oublier que ces personnes qui sont poursuivies seront jugés. Et nous tiendrons compte de leur dignité », a-t-il promis.

Six dossiers sont en instance concernant le trafic international de drogue

Dans la poursuite de sa communication, le Procureur général près le Tribunal de première instance de Mafanco a informé avoir six dossiers en instance concernant le trafic international de drogue, et que dans ces dossiers, des quantités de drogue ont été saisies et sont gardées dans des lieux très sûrs.

« Au moment venu, ces quantités de drogue seront présentées les juridictions pour jugement », a rassuré Abdoulaye Israël Kpoghomou.

Au-delà de ces dossiers de trafic international de drogue, il a parlé de la saisie – pas plus tard que l’autre semaine – d’une quantité importante du chanvre indien ; pas plus tard que la semaine passée, soit 2 tonnes 300 kilogrammes arrivés au Parquet de Mafanco.

« Aussitôt, nous avons pris les mesures qu’il faut pour mettre en mouvement l’action publique. Et cette procédure est en train d’être examinée. (…). Nous mettrons en application la politique pénale rigoureuse que Monsieur le Procureur général a établie et conçue. Et nous veillerons à ce que tous ceux qui sont coupables soient condamnés. Nous veillerons aussi à ce que les innocents ne soient pas condamnés », a juré Abdoulaye Israël Kpoghomou.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...